L'Interview qui tue décroche le million dès sa sortie

Simon Riaux | 27 décembre 2014
Simon Riaux | 27 décembre 2014

Dès son premier jour d'exploitation, L'Interview qui tue aura rapporté 1 million de dollars. Des chiffres bien en deçà de ceux initialement espérés par Sony, qui affiche un sourire de façade tandis que la Corée du Nord s'en prend violemment à Barack Obama.

À en croire le président de distribution internationale de Sony Picture, le million de dollars récolté par le film de Seth Rogen et James Franco est une belle réussite. L'exécutif souligne ainsi que malgré une promotion pour le moins chahutée, le film ayant été la victime collatérale du piratage massif de Sony possiblement piloté depuis La Corée du Nord, les spectateurs se sont rendus dans les salles le 25 décembre pour découvrir le métrage.

À l'affiche de 300 écrans (très loin donc des 3000 initialement envisagés par le studio) le film ne peut guère espérer rentrer dans ses frais, son seul budget de fabrication excédant les 40 millions de dollars. Il n'empêche, la victoire de la Major est ici symbolique, comme le soulignent les différents dirigeants de Sony.

Du côté de Pyongyang, on semble digérer assez mal l'aura de L'Interview qui tue et le regain de sympathie provoqué par les attaques dont Sony a été victime. Avec le sens de la mesure qui est le sien, la dictature vient par l'entremise de sa Comission nationale de défense de comparer le Président Américain, Barack Obama à « un singe dans une forêt tropicale ».

Si vous vous demandez ce que vaut cette comédie au centre de toutes les attentions depuis plus d'un mois, vous pouvez en retrouver notre CRITIQUE ici.  



Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Bolderiz
29/12/2014 à 07:53

C'est presque un devoir d'aller voir ce film...

votre commentaire