Piratage de Sony : les U.S.A veulent faire payer la Corée et demandent l'aide de la Chine

Simon Riaux | 21 décembre 2014
Simon Riaux | 21 décembre 2014

De piratage ubuesque à catastrophe industrielle, la cyber-attaque dont a été victime Sony, qui devrait coûter sa sortie à L'Interview qui tue est en train de se muer en crise diplomatique. En effet, Pyongyang a beau nier toute responsabilité, l'implication de la Corée du Nord ne fait plus aucun doute pour Washington, qui appelle désormais la Chine à l'aide.

Si elle a toujours nié être directement impliquée, l'administration de Kim Jong-un a en revanche systématiquement soutenu les Guardians of Peace, ces activistes hackers qui ont mis en ligne 5 films de Sony Pictures avant que leur exploitation commerciale ne s'achève ainsi que des milliers de documents confidentiel set compromettants. Une attitude qui pour les agences de renseignement américaines ne fait qu'entériner la responsabilité de la dictature dans cette attaque d'une ampleur inédite.

Kim Jong-un aura poussé l'ironie jsuqu'à proposer une enquête conjointe entre les Etats-Unis et la Corée du Nord afin de faire toute la lumière sur cette affaire. Le porte-parole du conseil de sécurité nationale, Mark Stroh, a ainsi déclaré :

"Il peut reconnaître sa culpabilité et rembourser Sony pour les dégats et pertes causés par cette attaque".

Une situation diplomatique très tendue, qui a poussé le gouvernement américain a demander l'aide de la Chine. Les U.S.A ayant soupçonné originellement une complicité de la Chine dans la réalisation de piratage historique, la situation ne manque une nouvelle fois pas de sel.

Il faut surtout en retenir que les États-Unis pourraient profiter de cette situation pour renforcer et normaliser encore leurs liens avec la Chine à cette occasion, ce qui reviendrait à marginaliser encore la Corée du Nord. N'oublions pas non plus que le Marché Chinois est actuellement un ballon d'oxygène inespéré et à la croissance exponentielle pour les blockbusters américains et que toute collaboration ou coopération renforcée entre les deux pays pourra bénéficier à l'industrie cinématographique.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire