David Fincher abandonne le cinéma pour les séries ?

Simon Riaux | 19 décembre 2014
Simon Riaux | 19 décembre 2014

Non, il ne s’agit pas d’une pseudo-déclaration fracassante, ni d’un coup de blues. Mais quand on jette un œil à l’agenda du réalisateur de Gone Girl, force est de constater qu’il consacrera ses prochaines années aux séries de HBO.

On n’est pas prêt de revoir un long-métrage de David Fincher au cinéma. On savait déjà que le metteur en scène prodige s’apprêtait à réaliser pour HBO l’intégralité de la première saison d’Utopia (remake du show britannique éponyme), mais le David a beaucoup d’autres projets dans ligne de mire de la chaîne câblée.

Vers le petit grand écran ?

Il collaborera ainsi avec l’immense James Ellroy pour une série intitulée Shakedown. Le scénario collera aux basques du mythique Fred Otash, flic des mœurs devenu privé et indic de la presse people naissante. Situé dans l’univers des tabloïds au beau milieu des années 50, le script devrait résonner tout particulièrement avec le Quatuor de Los Angeles, dans lequel la figure d’Otash hante chaque page.

Mais David Fincher ne s’arrêtera pas là, puisqu’il sera également producteur exécutif de Living on Video, toujours pour HBO.

Il y sera question de Bobby, qui abandonne la fac en 1983 pour se diriger vers Hollywood où il rêve de réaliser un film d science-fiction épique. Il se retrouvera metteur en scène de clips musicaux, au moment où ce format explose et inonde les écrans.

Au programme, VHS, sexe et drogues.

Un programme extrêmement chargé donc et particulièrement alléchant quand on se souvient combien le format série a réussi à l’artiste avec House of Cards. N'oublions pas non plus que ces derniers mois, malgré le beau succès de Gone Girl ont été marqué par de violentes désillusions. De son retrait du biopic sur Steve Jobs en passant par l'annulation de 20 000 Lieues sous les mers ou l'abandon de Goon, le metteur en scène est probablement échaudé des affres de la production cinématographique.

Tout savoir sur Gone Girl

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
bof
21/12/2014 à 09:24

Et le cinéma se vide un peu plus de sa substance...

votre commentaire