L'Interview qui tue : un affreux nanar ou chef d'oeuvre censuré ?

Simon Riaux | 19 décembre 2014
Simon Riaux | 19 décembre 2014

Alors que la nouvelle achève déprimer les fans de Seth Rogen et James Franco, certains se demandent si l’annulation de L'Interview qui tue n’a pas été accélérée par sa piètre qualité.

A en croire des mails dévoilés lors cyber piratage dont a été victime Sony, les exécutifs du studio eux-mêmes auraient une très mauvaise opinion du film dans lequel deux journalistes people sont missionnés par la CIA pour assassiner le dictateur Nord-Coréen Kim Jong-un.

Peter Taylor, de Sony Pictures UK aurait ainsi écrit à ses confrères :

« Le point de vue est unanime ici, c’est encore un coup dans l’eau de la part du duo. »

Taylor va plus loin en dénonçant un métrage « désespérément pas drôle et répétitif ».

Attention toutefois, non seulement l’agence Reuters qui s’est procuré ces conversations privées n’est pas en mesure de les authentifier, mais il faut bien voir qu’ils pourraient faire partie d’une attaque ciblée, visant à le discréditer, en ne donnant aux internautes qu’un unique son de cloche, particulièrement négatif.

A l’inverse, IMDb a donné au film une note de soutien de 9,9/10, ce qui en fait « officiellement » le meilleur film de tous les temps.

Bon bah, vivement qu’il fuite sur le net, qu’on se fasse une idée par nous-mêmes.

Tout savoir sur L'Interview qui tue

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
sylvinception
22/12/2014 à 12:25

"Pyongyang nous a peut-être sauvé la mise dites donc."

Oui tant qu'il nous bombarde pas la gueule c'est l'essentiel mdr!!

Skyno
20/12/2014 à 10:29

Je suis pour le Chef d'Oeuvre incompris. Personnellement j'ai hâte de voir ce film. Je suis un très grand fan de Rogen et Franco

lolilol
19/12/2014 à 19:07

Au vu de la BA pas drôle on peut dire sans trop s'avancer que c'est probablement une merde US de plus alors que le pitch était excellent.
Pyongyang nous a peut-être sauvé la mise dites donc.

votre commentaire