Paul Walker : un an après, sa mort peut-elle tuer Fast & Furious ?

Jacques-Henry Poucave | 1 décembre 2014
Jacques-Henry Poucave | 1 décembre 2014

Décédé le 30 novembre dernier, Paul Walker laissé un grand vide derrière lui. Dans le cœur de ses fans bien évidemment, mais aussi au sein de la saga Fast & Furious dont il était avec Vin Diesel l'un des piliers essentiels. À quelques mois de la sortie de Fast & Furious 7, tandis que ses proches multiplient les hommages, quelles sont les conséquences de son tragique accident ?

 

 

Une saga déséquilibrée...

Le septième épisode de la franchise devait être, à en croire son réalisateur James Wan, un polar hard boiled dans le plus pur esprit 70's. Sauf que le décès d'un des comédiens principaux avant la fin du tournage a totalement bouleversé la production.

De réécritures en tentative d'embrasser l'émotion du public, Furious 7 s'est petit à petit transformé en un projet délirant, sorte d'Ocean's Eleven au goût d'asphalte, dopé à la techno qui tâche.

 

… Mais pas endeuillée

Sans doute pour éviter tout parallèle d'un goût plus que douteux avec la réalité, Universal a décidé de ne pas tuer le personnage de Paul Walker, mais de lui offrir une sortie « acceptable ». Un choix sans doute judicieux.

Et de 10 ?

On est en revanche beaucoup plus surpris par la volonté du studio de donner encore trois suites à la saga. En effet, non seulement il y aura fort à faire pour que ce septième épisode ne tire pas à la ligne, mais on voit mal comment la franchise pourrait se renouveler durant trois films supplémentaires, particulièrement après le décès d'un de ses membres fondateurs, adoré d'une partie du public.

 

Chant du cygne ?

Pourtant, tout est loin d'être gagné. Si Furious 7 a pu être sauvé grâce à un mélange de doublures physiques et numériques, le sort de la série n'est pas forcément assuré. Initialement budgété aux environs de 200 millions de dollars, cet épisode a dû voir son budget rallongé d'encore 50 millions pour le Hollywood Reporter. Une addition qui s'annonce donc particulièrement salée et qui devra réaliser un score très important au box-office pour ne pas être considéré comme un échec.

Du coup on se demande si les nouveaux films annoncés par le studio ne tiennent pas de la méthode Coué ou de la prophétie auto-réalisatrice, à moins qu'ils ne soient là que pour détourner l'attention des fans et les pousser à ne pas rater le prochain épisode en salle.


 

Ça passe ou ça casse

La situation est complexe, pour le studio et ses comédiens. En effet, si le public ne répond pas présent, il semble évident qu'Universal ne prolongera pas éternellement une franchise très couteuse, terriblement abimée au cours de l'année qui vient de s'écouler.

Voilà qui pose un réel problème à Vin Diesel, dont Fast & Furious est un peu l'assurance vie à Hollywood. En effet, le comédien ne peut pas compter sur d'autres franchise à succès pour assurer la stabilité de sa carrière.

Après un troisième épisode raté, la saga Riddick semble au point mort et Diesel devra encore attendre de longs mois avant de savoir si son prochain Last Witch Hunter a des chances de le porter plus loin que ses grosses cylindrées. Dans ces conditions, difficile d'abandonner Fast & Furious.

Tout savoir sur Fast & Furious 7

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
sylvinception
02/12/2014 à 11:22

"En effet, si le public ne répond pas présent, il semble évident qu'Universal ne prolongera pas éternellement une franchise très couteuse..."

Et vous pensez vraiment que les fans décérébrés de cette franchise en ont quelque chose à faire de la disparition du personnage ??
Encore plus "sérieux" que je le pensais donc...

sylvinception
02/12/2014 à 11:19

"On est en revanche beaucoup plus surpris par la volonté du studio de donner encore trois suites à la saga. "

Vous êtes sérieux ???
==>> $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$.....
Ça vous suffit comme réponse ??

votre commentaire