Sony piraté par la Corée du Nord !

Christophe Foltzer | 1 décembre 2014
Christophe Foltzer | 1 décembre 2014

Sale temps pour Sony Pictures actuellement, puisque la firme vient d'être victime d'un piratage massif qui a vu une série de ses films récents mis à disposition sur les plateformes de téléchargement illégales un peu partout sur le web. 

Pour ceux que ça intéresse, Fury a donc fuité sur Internet, tout comme Annie (qui n'est pas encore sorti en salles), moins d'une semaine après une première cyberattaque de grande ampleur contre le studio. On vous déconseille cependant de tenter de les récupérer, ces films étant évidemment plus surveillés que les autres à l'heure actuelle par les autorités.


 

Après ces deux actes criminels d'importance, les premières conclusions de l'enquête se sont révélées plus que surprenantes : il semblerait qu'il s'agisse d'une action de la Corée du Nord, ainsi que le suppose le Hollywood Reporter :

"Sony étudie la possibilité d'un lien entre le piratage et la Corée du Nord. Cela fait suite à un communiqué d'un représentant d'un site gouvernemental nord-coréen vendredi dernier, qui menaçait les responsables de L'interview qui tue de sévères représailles."

On rappelle que L'interview qui tue est le dernier film de Seth Rogen et Evan Goldberg, avec Rogen et James Franco, et qu'il est au centre d'une polémique internationale depuis quelques mois, de par la nature-même de son sujet puisqu'il met en scène deux journalistes envoyés en Corée du Nord et mêlés à une tentative d'assassinat de Kim Jong Un. Le film est prévu le 11 février prochain chez nous et le 25 décembre aux USA.

 

 

 

Tout savoir sur L'Interview qui tue

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire