En Thaïlande, l'armée traque et arrête les fans de Hunger Games

Simon Riaux | 21 novembre 2014
Simon Riaux | 21 novembre 2014

En Thaïlande, la saga Hunger Games n'est pas une simple franchise young adults à la Twilight. La série est devenue un emblème de la révolte qui s'empare actuellement de la jeunesse, comme en témoigne les huit arrestations qui ont eu lieu devant les cinéma.

En effet le salut des rebelles dont Jennifer Lawrence prend la tête dans Hunger Games – la révolte : Partie 1 est désormais un signe de ralliement pour les manifestants, ce que prennent très mal les autorités militaires en place.

Huit étudiants auraient déjà été arrêté pour avoir osé tendre le bras en joignant pouce auriculaire devant des cinémas diffusant le troisième opus des aventures de Katniss. De la bouche même d'un colonel Thaïlandais, au moins l'une d'entre eux pourrait se voir prochainement internée en camp militaire.

Une preuve supplémentaire de la dimension politique de Hunger Games, au-delà de toute considération artistique. Ne serait-ce pas là la consécration ultime pour le rouleau compresseur du box-office international ?


Hunger games 3 : La révolte - 1ère partie... par Ecranlarge

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire