Interstellar : écoutez la bande-originale intégrale de Hans Zimmer

Simon Riaux | 18 novembre 2014
Simon Riaux | 18 novembre 2014

S'il y a bien un élément d'Interstellar qui fait l'unanimité des deux côtés de l'Atlantique, c'est bien la bande-originale de Hans Zimmer. Bonne nouvelle, le score est désormais disponible en écoute intégrale et vous auriez tort de vous en priver.



Sous inspiration évidente de Philip Glass, il demeure sans doute la plus belle réussite du film, l'une des compositions du maître les plus amples et mélodiques entendues depuis longtemps. Preuve supplémentaire que Zimmer est rarement aussi créatif que quand il collabore avec Christopher Nolan.  

commentaires

captainspauldingsfriedchicken
20/11/2014 à 09:32

Au vu des critiques je m'attendais à un OST incroyable et marquant...
Peut-être qu'intégré dans le film ça passe... mais soyons honnêtes, Zimmer a (enfin) pondu quelque chose d'un peu différent de ses travaux habituels (que ceux qui vomissent en entendant le thème de Pirates... lèvent la main). Ça n'en fait pas une référence pour autant, sauf peut-être pour les néophytes en la matière...
Bref, c'est mon avis. J'irai pas jusqu'à comparer Zimmer à Murphy, mais pour ma part le score de Sunshine comportait bien plus de personnalité que celui d'Interstellar.

Frank Castle
19/11/2014 à 09:50

Beaucoup de compositeurs actuels ont des "assistants" qui travaillent a leur place. Le problème avec Zimmer, c'est que certains albums lui sont attribués alors que des pistes entières sont composées par d'autres.
Pour John Murphy, soyons réalistes... C'est un bon compo(siteur), mais surement pas le meilleur actuel.
Quant à "l'inspiration évidente" de Philip Glass... Vous me faites rire! Glass est l'un des leaders de la musique dite "à structures répétitives". Et qu'est ce qui ressemble le plus à de la musique répétitive, que de la musique répétitive? John Murphy en fait et Zimmer s'y sent bien.
Interstellar est en effet un très bon score, même si le temptrack de "2001" en devient ridicule. Et que l'on a encore droit à du Morricone. Zimmer ne se renouvelle pas. Il montre de plus en plus sa véritable personnalité. Il aimerait tant monter à l'olympe des dieux de la musique de films, et en devenir leur dieu.

no_pseudo
19/11/2014 à 01:03

Lol: certaines parties de la BO m'on aussi fait fait pensé à du John Murphy, mais pas Shunshine. ça va paraitre bizarre mais elle ressemble un peu à celle de Millions (qui est un film pas très connu de Danny Boyle de 2004) et même certaines pistes de la BO de 28 jours Plus Tard, qui comportent de l'orgue.. Il ne faut pas oublier aussi l'influence de Philippe Glass qu'on sent très clairement. En même temps ça fait un bail que j'ai pas ré-écouté celle de Sunshine, je vais y rejeter un coup d'oeil.. enfin d'oreille!

Bref mon avis personnel c'est que j'ai juste adoré cette BO ! Je l'ai trouvé très forte/intense, et en même temps assez discrète. Elle retranscris très bien l'immensité infinie de l'espace qu'on ressent en tant qu'humain microscopique et, et ça fait plaisir de voir que Zimmer a réussit à se renouveler parce que faut admettre qu'il tournait pas mal en rond ces dernières années.. (surtout depuis pirates des caraïbes je trouve..)

Lol
19/11/2014 à 00:00

Pour moi le plus grand compo actuel est sans conteste John Murphy. SOn boulot sur Sunshine dont s'inspire largement Interstellar dépasse largement le score de Zimmer

Baba
18/11/2014 à 19:17

Je ne veux pas casser l'ambiance, mais ces dernières années, les compositions de Zimmer sont notamment du à ses "assistants", nous serions en tort de tout ramener à Zimmer qui sans eux, ne serait pas aussi talentueux qu'on voudrait nous le faire croire. Il s'est fait un nom à grâce à des thèmes bien connus, certes, mais un chef d'orchestre sans l'orchestre n'est pas grand chose ;)

votre commentaire