Interstellar : premières critiques françaises à chaud

Simon Riaux | 31 octobre 2014
Simon Riaux | 31 octobre 2014

Les premières critiques françaises du film événement de Christopher Nolan, Interstellar, sont en train de tomber. Sans surprise elles sont globalement très positives.

Le site de Metronews n'y va pas de main morte et annonce la couleur d'emblée, expliquant que le film « a tout pour envoyer les fans de Nolan au Nirvana » grâce à un « dédale de théories, de probabilités et d'expériences extraordinaires ».

Même son de cloche du côté de L'Express, qui trouve le métrage « sidéral et sidérant » et se demande benoitement si Nolan n'est pas « le nouveau Kubrick ». Première pour sa part salue la dimension intimiste du blockbuster, qui « s'apprécie en réalité comme un mélo chuchoté ».

France TV Info loue pour sa part un film qui aura "fait progresser la science", rien que ça.

Les critiques plus virulentes se trouvent pour le moment sur la Toile. Du côté de Mondociné, on déplore « une sur-intellectualisation de la SF » et un film « fermé sur lui-même ». On n'est pas plus indulgent du côté de CloneWeb, où les avis à chaud oscillent entre la déception modérée et le franc agacement devant un film « laborieux comme jamais ».

 

Pour retrouver notre critique d'Interstellarcliquez ici.

 

 

commentaires

nono
02/11/2014 à 23:40

Voilà le problème en France quand ont veux expliquer la science à beaucoup de néophytes ça coince .combien de gens savent à quoi sert le super collisioneur en suisse ou lhc,je me demande si les gens sont pas lobotomises c est incroyable! Oui le film parle de science ,et encore nolan explique les choses pour la plus grande compréhension du public simplement ,il vulgarise très bien les propos sur la cosmologie,comme le font les bogdanoff pour pour la plus grande majorité des gens qui n y connaissent rien du tout!.un film intelligent et spectaculaire à la fois,c est pas permis à beaucoup de réalisateur!!!!...

Jean Jankul
01/11/2014 à 13:19

En fait, mikegyver, c'est le deg' ultime. Il passe son temps à gueuler après les critiques. Mais, dans les faits, ça dissimule mal une belle jalousie à l'égard de mecs qui donnent leur avis sur un nombre conséquent de films. Et, en plus, ils sont payés pour.

Le coup du mec lambda me fait beaucoup rire au passage.Parce que "lambda", c'est un synonyme de l'adjectif "quelconque". Or, dans aucun dico que j'ai consulté, je ne vois en synonyme "débile ultime". Ce que tu es incontestablement.

En revanche, tu es bel et bien maso, pour poser tes pèches dans les commentaires, sachant qu'un individu lambda, justement, te surclasse de la tête et des épaules.

mikegyver
31/10/2014 à 22:29

ok, donc ca conforte que le film doit ressembler a un film d'auteur de 3h dans l'espace, le genre de truc qui fait plaisir qu'aux critiques ,

mais inregardable par un individu lambda, qui aime le ciné et les films qui essayent pas de ressembler a un pseudo-cours de philo de terminale, descriptif bavard et inutiles en sus.

Ca sera sans moi, Nolan depuis le Rises j'ai encore le coup de vomi dans la bouche desolé.(apres j'ai cherché j'ai rematé begins a la télé, je suis maso)

Bellanus
31/10/2014 à 22:10

J'espère qu'on vous cite aussi chez les autres car vous êtes admirables.

Hélène Hémeurtre
31/10/2014 à 18:02

En même temps Metronews ou L'Express c'est juste du publirédactionnel, ça ne compte pas.

votre commentaire