Sexe et Hollywood : le Top 10 des scandales torrides

Simon Riaux | 1 septembre 2014
Simon Riaux | 1 septembre 2014

Alors que Jennifer LawrenceSelena GomezRihanna et bien d'autres voient en ce moment même leur vie privée s'afficher complaisamment sur le web, l'occasion était trop belle de revenir sur les scandales sexuels qui ont rythmé la vie Hollywoodienne. Fornication, adultère, exhibition, abus et sex tape, soit le sel de la vie de stars. Ne manquez pas ce top 10, preuve que le Septième Art n'a pas attendu les téléphones et fuites de Cloud pour s'envoyer en l'air et que les hommes remplissent largement leur quota de frasques affolantes. 

 

 

 

Scarlett Johansson - Smartphone in translation

À l'époque, si Scarlett Johansson est déjà le fantasme de millions de cinéphiles, Under the skin est encore très loin d'éclabousser les écrans et d'offrir aux curieux l'occasion d'admirer l'artiste sous toutes les coutures. Celle que l'on compare régulièrement à Marilyn Monroe sera parmi les plus médiatiques victimes de piratage. En quelques secondes, les clichés privés où elle apparaît outrageusement séduisante enflamment le web.

 

 

Vanessa Hudgens - Nickey Mouse

Si l'époque est faussement prude et les égéries Disney bien moins sages qu'il n'y paraît (Spring Breakers, vous avez dit Spring Breakers ?), ces gentes demoiselles ne peuvent se permettre de laisser deviner à un public juvénile qu'elles sucent autre chose que de la glace. Malheureusement pour Vanessa Hudgens, Internet ne fait pas de cadeau et les hackers ne sont pas des exemples d'humanisme. C'est ainsi que la jeune femme se retrouve dans le plus simple appareil sur des centaines de milliers d'écrans derrière lesquels des carterons de limaçons en fleurs s'astiquent la terrine. Voilà qui aura sans doute donné des idées à Harmony Korine...

 

 

Woody Allen - Pervers pépère.

Après avoir épousé la fille adoptive de son ex-femme, Woody Allen a quelque peu perdu de sa superbe d'intello charmeur. Mais le malaise provoqué par cette étonnante union n'est en rien comparable avec les accusations qui suivront et prendront de l'ampleur courant 2014. C'est suite à une lettre ouverte publiée par Dylan Farrow, qu'il adopta avec son ex-épouse Mia Farrow, que les lecteurs ahuris du New York Times découvriront de graves accusations d'abus sexuels. Le réalisateur s'était déjà vu refuser la garde de ses enfants en 1993, la cour jugeant son intérêt pour Dylan « anormalement conséquent ».

 

 

Bryan Singer - Zobi à la piscine.

Quelques semaines avant la sortie de X-Men : Days of future past, le couperet tombe, Bryan Singer est accusé d'abus sexuels en réunion par une soit-disant victime. Interdit de promotion, sous le coup de la rumeur, le metteur en scène ne pourra assurer la moindre promotion de son film. Une situation qui ne l'empêchera pas d'être un succès, tandis que le témoignage de la proto-victime s'effrite rapidement, l'amenant finalement à retirer sa plainte.

 

 

Pamela Anderson - La Croisière s'amuse

Si l'actuelle traque des sex-tape et autres photos privées ou affriolantes de stars est encore d'actualité, c'est un peu grâce à elle. La vidéo des ébats de Pamela Anderson va faire le tour du monde, jusqu'à être officiellement commercialisée, puis devenir une sorte d'icône déviante de la pop culture. La preuve ? Même Borat a été traumatisée par la mélopée languissante de ses atours secoués au rythme d'un ressac salé.

 

 

Charlie Chaplin - Roulez jeunesse !

1925. Charlie aime les femmes. Beaucoup. Beaucoup trop jeunes. Alors que le maître va sur ses trente-cinq printemps, Lita Grey n'en a que 16, voire moins prétendront certains esprits fourchus. Qu'à cela ne tienne la demoiselle est déjà enceinte et pas du premier charlot venu. Soucieux de ne pas tomber sous le coup de la loi Californienne qui pourrait requalifier son amour en « viol sur mineur » (une appellation autrement moins classe), Chaplin épouse la belle, espérant encore en faire une actrice. Mais quelques mois plus tard, l'heure est venue de divorcer, au cœur d'un cirque médiatique délirant. Les témoignages faisant état de sa supposée perversité, de ses inclinations contre nature firent les gros titres d'une presse désireuse de le caricaturer en émigré vampirisant Hollywoodland... Mais ce n'est là qu'une part des scandales Chapliniens, qui le virent échapper à une possible tentative d'assassinat de la part du magnat de presse William R. Hearst, avant de devoir être victime bien des années plus tard d'une sinistre « Chasse aux sorcières ».

 

 

Fatty Arbuckle - Le goulot d'éventrement.

Comme on dit dans le Morvan : Ce n'est pas tous les jours que l'on éventre une comédienne débutante en lui enfonçant une bouteille de champagne dans le pilou-pilou. En effet, l'exploit discutable réalisé par Fatty Arbuckle un soir de beuverie pantagruélique restera dans les annales d'Hollywood en matière d'horreur et de scandale. Tout aussi abominable sera le procès qui suivra, où l'on verra le comédien échapper à une condamnation de justesse et en dépit d'éléments matériels accablant, peu de temps avant que le clown ne suicide.

 

 

 

Rock Hudson - La Passion du Christ

Rock a tout pour être aimé. Sexe symbol absolu. Acteur accompli. Star planétaire. Séducteur international. Seulement Rock est homosexuel et ne vit pas à une époque où il est de bon ton de jouer franc jeu quand on est de la fanfare. Qu'à cela ne tienne, l'artiste tient bon, distillant ici et là d'étranges indices au gré d'une filmographie brillante (Seconds, soit une version cauchemardesque de Volte/Face), jusqu'à ce que la maladie le frappe. Le 25 juillet 1985, il révèle sa séroposivité. Il ne faudra pas un mois aux tabloïds pour aborder la question de sa sexualité et se jeter sur lui tel un animal blessé. Rock subira un véritable chemin de croix. Devenu un pestiféré des temps modernes il devra affréter lui-même un 747 pour quitter Paris et rentrer Los Angeles, alors qu'aucune compagnie n'accepte de transporter cette star devenue intouchable. Le scandale l'éclaboussera encore par delà la mort, quand son ex-épouse, Phylis Gates, se fendra d'un livre narrant comment leur mariage fut arrangé. Suplice injuste et public, la fin de Rock Hudson a durablement traumatisé Hollywood et les véléités confessionnelles de nombreux comédiens.

 

 

Mary Astor - Comique de répétition.

Au milieu des années 30 Mary Astor est une femme indépendante et actrice à succès, mais sa carrière va se voir menacée lorsque son époux, conscient d'être cocu jusqu'aux oreilles, lui intente un procès pour adultère. Son journal intime, qui détaille par le menu ses escapades sexuelles avec un amant à la remarquable endurance sera lu à l'audience et reproduit dans la presse.

« Dès que George retire ses lunettes c'est un homme assez différent. Ses capacités de récupération sont incroyables et nous avons fait l'amour toute la nuit. Tout s'est déroulé à merveille, nous avons partagé notre quatrième climax à l'aube. Je n'ai pas vu qui que ce soit d'autre le reste du temps – nous sommes allés voir tous les spectacles du moment, nous sommes beaucoup amusés tous les deux et nous sommes rendus fréquemment dans cet appartement de la 73ème rue où il me baisait à m'en éblouir. »

Prise la main dans le sac, et le crayon plein d'encre.

 

 

Errol Flynn - Viol au-dessus d'un nid de coucous

Pas de bol Errol. En 1942, la star vient tout juste d'obtenir la nationalité américaine que déjà, deux misérables gourgandines l'accusent de viol et viol statutaire (de détournement de mineur). Problème, s'il n'est pas avéré que le bel Errol ait eu à forcer son talent pour obtenir les faveurs de ses partenaires, tout indique qu'il y a bien eu interaction et échanges de fluides entre les participants. Ainsi débute un procès de cinq mois, dont l'acteur ressortira blanchi. Grâce à un avocat particulièrement habile, il sera mis en lumière que les jeunes femmes ont voulu profiter de la célébrité de l'acteur. Le procès sera pour lui l'occasion de rencontrer sa nouvelle femme. Une affaire qui prendra une saveur particulière lorsqu'en 1950, Errol sera de nouveau accusé de viol. Accusation qu'il fera récuser par le tribunal concerné, à savoir l'institution monégasque. C'est royal. Enfin, princier.

 

 

Ce top n'est évidemment pas exhaustif et aurait pu contenir les notables exploits de Hugh Grant, Pee-Wee Hermann, Roman Polanski ou encore Robert De Niro. Mais patience camarades lecteur, il se pourrait que nous n'ayons pas à attendre longtemps l'opportunité de mettre cet attrayant dossier à jour... Et si le cœur vous en dit nous vous recommandons à nouveau Hollywood Babylone, fascinante plongée dans les coulisses du cinéma signée par le culte Kenneth Anger.

 

 

Bonus Trick

Robert Mitchum & Simone Silva

Par tous les seins. 

 

Lorsque l'actrice de série B l'invite à protéger sa plantureuse poitrine sous les yeux des photographes cannois, Robert Mitchum n'imagine certainement pas qu'il s'apprête à déclencher un scandale comparable à celui qui le mena en prison en 1948 pour consommation de Marijuana. Les ligues de vertu américaines vont s'emparer du cliché et réclamer la mise à pied de ces viles impudents, désireux de sombrer dans le stupre et la luxure. Mitchum échappera à la mise à l'indexe, mais pas Simone, qui se suicidera quelques temps plus tard.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire