Photos de Jennifer Lawrence nue : piratage massif à hollywood et scandale sexuel à la clef ?

Simon Riaux | 1 septembre 2014
Simon Riaux | 1 septembre 2014

Jennifer LawrenceRihannaHayden Panettière, Clara Delevigne, Kirsten Dunst, Selena Gomez, Mary Elizabeth Winstead et bien d'autres figurent parmi l'impressionnante liste de stars dont les données téléphoniques auraient été piratées. Preuve que l'égalité des sexes est indubitablement en marche, des photos d'Idris Elba circuleraient également. Ces dernières heures, une quantité étonnantes de photos à caractère privé, pour ne pas dire ouvertement sexuel, ont ainsi circulé sur le web et se sont répandues telles une traînée de poudre. Apparus une première fois sur le forum 4chan, les affriolants clichés ont ensuite migré vers le site Mashable, avant de migrer sur Internet et dans le monde entier. Selfies, poses suggestives et/ou dénudées constituent l'essentiel de ces images, entraînant la suspension d'un certain nombre de comptes twitter les ayant relayées.

 

L'agent de Jennifer Lawrence, une des principales victimes du piratage (une soixantaine d'images privées de sa personne circuleraient actuellement), a mis en garde que tout individu relayant ces photographies encourait des poursuites, rappelant qu'il s'agit « d'une violation flagrante de la vie privée ». Mary Elizabeth Winstead a quant à elle fait part de son effroi sur les réseaux sociaux, expliquant qu'il s'agissait d'images enregistrées il y a longtemps, avec son époux, qu'elle avait pourtant pris la peine de supprimer. Concernant le vol de ces images, la comédienne évoque ainsi « l'effrayant effort que cela a dû demander ». En effet et si la rédaction n'a pas été la dernière pour ce qui était de relayer des images de stars en tenue légère répandues en ligne, la brutalité, l'ampleur et la rapidité de ce piratage qui semble massif interroge et questionne autant les intentions de ses auteurs que la responsabilité de ceux qui s'en feront les voyeurs. Le site Buzzfeed évoque pour sa part une possible faille de sécurité iCloud, qui aurait permis au(x) pirate(s) de s'insinuer dans plusieurs téléphones pour en extraire des données. 

Une attaque d'une ampleur et d'une violence qui n'est pas sans rappeler l'heure de gloire des tabloïds américains les plus sordides, que narrait avec délice Kenneth Anger dans Hollywood Babylone...

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire