Box-Office : Les Gardiens de la Galaxie triomphent et Sin City s'écroule

Simon Riaux | 25 août 2014
Simon Riaux | 25 août 2014

Les Gardiens de la galaxie ont encore amplifié leur mainmise sur le box-office américain, aussi bien qu'international. En effet, après deux semaines à squatter la deuxième place derrière les Tortues Ninja produites par Michael Bay, la nouvelle équipe de héros lobotomisés manufacturée par Marvel pour le compte de Disney a repris la première place des charts. Le métrage a déjà engrangé 251, 9 millions de dollars de recettes en seulement quatre semaines, ce qui le place devant son principal concurrent, Transformers 4 (243, 4 millions de dollars) et devrait lui permettre de dépasser l'autre gros succès américain de l'année, également produit par Marvel : Captain America 2, le soldat de l'hiver, qui avait affolé les compteurs en rapportant 259, 8 millions de dollars sur le seul territoire américain.

 

À l'international, Les Gardiens de la galaxie s'annonce également comme un triomphe. En effet, le film a déjà engrangé 237 millions de dollars, alors qu'il n'est toujours pas sorti au Japon, en Allemagne, en Italie, ou encore en Chine. Autant dire que sa carrière international ne fait que commencer et inaugurer ce qu'il n'est pas interdit de considérer comme une totale réussite industrielle pour Marvel studios.

Après l'insuccès de The Expendables 3 (qui a perdu 58% de ses spectateurs depuis la semaine dernière), c'est au tour de Sin City 2 : J'ai tué pour elle de boire méchamment la tasse. Avec seulement 6,5 millions de dollars au compteur pour 2 894 écrans le jour de sa sortie, le film obtient péniblement la huitième place du box-office hebdomadaire, qu'il ne devrait pas conserver longtemps. Un résultat encore bien pire que celui de la Team Stallone, et inférieur de moitié à celui réalisé en 2005 par Sin City premier du nom. Une douche froide qui semble indiquer que non seulement le métrage n'a pas particulièrement bien vieilli dans la mémoire de ses spectateurs, voire que la technique du fond vert à outrance est désormais boudée par le public, qui avait déjà réservé un accueil similaire au précédent effort de Frank Miller : The Spirit.  

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire