Guillermo Del Toro aime les manga, le sang et les gros seins

Christophe Foltzer | 16 juillet 2014
Christophe Foltzer | 16 juillet 2014

On le sait depuis, oh allez, Blade 2Guillermo del Toro est un fan hardcore d'animation japonaise et de mangas, à tel point qu'ils imprègnent toutes ses grosses productions.Pacific Rim étant à ce titre, l'exemple le plus frappant.

De passage sur Reddit, del Toro s'est vu demander par quelques fans quel anime ou manga il aimerait adapter au cinéma.

" Je suis un énorme fan de mange et d'anime, tout comme ma fille. En fait, j'ai une pièce entière dans mon bureau qui leur est dédiée. Je n'ai jamais vu Evangelion (ndlr : on y croit tous) mais j'adore le design des EVA et des ANGES. Je ne sais pas si Travis l'a vu au moment d'écrire Pacific Rim mais certaines personnes ont pointé la filiation évidente entre mes robots et ceux d'Evangelion. Que je n'avais pas vu. Par contre j'assume l'influence de Patlabor, Ghost in the Shell, Tetsujin-28 et Mazinger Z, et beaucoup d'autres anime que j'ai vu. J'adore le travail d'Osamu Tezuka, que j'ai lu enfant et qui m'a beaucoup influencé, et j'aime tout autant Mamoru Oshii, Katsuhiro Otomo, Satoshi Kon (qui, selon moi, était le meilleur narrateur après Miyazaki et Takahata).

J'aime aussi l'oeuvre de Jiro Taniguchi, que je trouve très contemplatif et méditatif, et les histoires d'horreur de Junji Ito, que j'ai rencontré lors de mon dernier voyage au Japon. Il était très timide et je n'arrêtais pas de lui taper dans le dos, ce qui n'est pas une attitude très japonaise. Junji Ito est le seul auteur de manga à m'avoir réellement terrorisé. Quand le requin monte l'escalier dans Gyo, que ses jambes mécaniques poursuivent les héros, j'ai littéralement jeté le manga et hurlé "NON !", j'étais effrayé.

Je pense être aussi très influencé par les game-designers japonais. Hideo Kojima est un de mes grands amis, et j'ai eu la chance d'être aussi celui d'Otomo. Mais le manga qui, selon moi, serait FANTASTIQUE à adapter serait Gantz. J'adore ce manga, mais j'aime aussi Blame, je ne sais pas si vous connaissez : c'est surréaliste, magnifique.

J'ai essayé de faire mon possible en tant que fan d'anime de réaliser le premier film d'action live issu de la culture anime avec Pacific Rim. Et c"était l'une des raisons pour laquelle j'avais opté pour un choix de couleurs saturées et j'espère que le résultat final est aussi dynamique et vibrant qu'un anime."

Alors, évidemment, c'est passionnant toute cette réflexion. Pacific Rim a beau être très discutable, les emprunts conscients ou non à la culture japonaise sautent aux yeux et fonctionnent plutôt bien. Par contre, pour Gantz, ça va être chaud puisque deux films live sont déjà sortis et qu'ils n'étaient pas trop mal. 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire