Chuck Norris défend le drapeau américain

Christophe Foltzer | 1 juillet 2014
Christophe Foltzer | 1 juillet 2014

Malgré ses 74 ans bien tapés, Chuck Norris a encore la rage. Et en ce moment, ce qui le gonfle sévère ce sont ces américains qui méprisent le Drapeau. 

Suite à la mésaventure d'un citoyen s'étant vu obligé de retirer son drapeau de sa maison sous peine d'une amende et qui, pour se rebeller, avait décidé de repeindre sa baraque entièrement aux couleurs de la bannière étoilée, Papy Chuck a pris les armes et s'est fendu d'un appel au réveil des consciences.

"Ai-je raté un épisode ? Vous rappelez-vous ce temps où les Américains étaient fiers de hisser le drapeau et quand ils fronçaient les sourcils face à leurs voisins qui ne faisaient pas la même chose ?

Ce refus de hisser le drapeau ne serait pas si tragique s'il n'était pas symptomatique d'une Amérique qui s'est détournée de sa mission première et des intentions des Pères Fondateurs.

Donc, pour ce 4 juillet, je dis que non seulement nous hisserons fièrement le drapeau mais aussi que nous rappellerons à notre famille, nos amis, nos collègues, nos voisins, pourquoi ne le faisons. 

Et que dire à ceux qui refusent toujours de le faire ?  

Obéissez et n'oubliez jamais les paroles du Général McArthur : "Je constate que le vieux mât est toujours debout. Que nos troupes brandissent nos couleurs à son sommet et qu'on ne laisse pas nos ennemis les descendre."

Alors, n'hésitez pas à placer une main sur votre coeur et à dire fièrement et à voix haute : "Je jure allégeance au drapeau des Etats-Unis d'Amérique, et à la République qu'il représente, une Nation sous l'oeil de Dieu, indivisible, avec la justice et la liberté pour tout le monde."

Bon, on précise quand même que tous ces propos ont été repris et enrobés par un site américain ultra conservateur, conservativetribune.com. Mais comme les opinions politiques du Chuck ne sont pas un secret, on se dit quand même que, Chuck Norris, c'est beaucoup mieux quand ce n'est que du cinéma.  

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire