Viggo Mortensen crache sur Le Seigneur des Anneaux et Peter Jackson, déteste Le Hobbit

Geoffrey Crété | 16 mai 2014
Geoffrey Crété | 16 mai 2014

Comme ne le démontre pas le fade The Two Faces of January, Viggo Mortensen a pris soin de fuir le mauvais cinéma hollywoodien depuis son avènement dans Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi en 2003. Devenu un acteur cérébral de premier ordre, en grande partie grâce à David Cronenberg, il ouvre donc la bouche pour cracher sur Peter Jackson.

Interrogé par The Telegraph, le comédien raconte son expérience sur La Communauté de l'Anneau : "C'était très déstabilisant, on avait un tel rythme, et ils avaient tellement d'équipes de tournage, c'était fou. Mais c'est vrai que le premier scénario était mieux organisé. Aussi, Peter était un geek en terme de technologie mais, une fois qu'il en a eu les moyens, et que l'évolution de la technologie s'est vraiment emballée, il ne s'est jamais retourné."

"Dans le premier film, il y a Rivendell, le Mordor, mais il y a une sorte de qualité organique, des acteurs jouant ensemble, de vrais paysages, c'est plus réaliste. Le deuxième film a commencé à gonfler, à mon goût, et arrivé au troisième, il y avait beaucoup d'effets spéciaux. C'était grandiose, et tout ça, mais tout ce qui avait pu être subtile dans le premier, avait été perdu petit à petit dans les deux autres. Maintenant avec Le Hobbit, c'est ça puissance dix". Ce genre de confessions tardive provoque à coup sûr une vague d'insultes, mais qui pourra décemment contredire Viggo Mortensen ?

  


 

Il explique aussi : "Celui qui dit qu'il savait que ça allait être un tel succès, je pense qu'il ment. Ils n'en avaient pas la moindre idée jusqu'à ce qu'on montre 20 minutes à Cannes en 2001. Ils avaient beaucoup de problème, et Peter avait beaucoup dépensé. Officiellement il pouvait dire avoir terminé de tourner la trilogie en décembre 2000, mais en réalité le deuxième et troisième étaient épouvantables. C'était bâclé - c'était simplement pas fait du tout. Il fallait d'énormes reshoots, que nous avons faits, année après année. Sans le succès du premier, ils auraient fini direct en vidéo".

Enfin, Viggo Mortensen parle sans langue de bois de Peter Jackson : "J'étais sûr qu'il referait un film plus intime comme Créatures Célestes. Mais il a fait King Kong. Puis Lovely Bones. Et je pensais que ça allait être son plus petit film. Mais le problème c'est qu'il l'a fait avec 90 millions. Ca aurait dû être un film à 15 millions. Le truc des effets spéciaux, le génie, était hors de sa bouteille, et l'a eu. Et il est heureux, je pense..."

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire