Cannes Classics dévoile son programme

Christophe Foltzer | 5 mai 2014
Christophe Foltzer | 5 mai 2014

En marge des sélections habituelles, Cannes Classics s'est imposé au fil des années comme l'un des rendez-vous incontournables du Festival de Cannes, proposant une programmation prestigieuse et des invités de marque. L'édition 2014 ne devrait pas y faire exception puisqu'on nous annonce Sophia Loren en invitée d'honneur. La dame devrait également donner une masterclass.

Rayon films, la sélection est éclectique comme d'habitude avec quelques petites perles et autres joyaux rares.

Les chanceux pourront donc voir ou revoir :

Pour une poignée de Dollars (de Leone, hein, on va pas le rappeler). Présenté dans un master 4K qu'on attend de pied ferme. Tout comme la restauration 4K de Mariage à l'italienne de Vittorio de Sica.

Paris, Texas de Wim Wenders célèbrera quant à lui ses 30 ans.

Regards sur une révolution : Comment Yukong déplaça les montagnes de Marceline Loridan et Joris Ivens sera présenté dans un transfert 2K du négatif 16mm d'origine, en présence de Marceline Loridan.

Contes cruels de la jeunesse de Nagisa Oshima aura droit à son transfert 4K et connaitra une nouvelle distribution grâce à Carlotta.

Les croix de bois de Raymond Bernard, un classique sur la Guerre 14-18.

Overlord de Stuart Cooper, dans une version restaurée supervisée par The Criterion Collection.

La Peur de Roberto Rossellini, qui s'inscrit dans le cadre du Rossellini Project, ambitieux projet italien dont Cannes se fait l'écho depuis 2011.

Le Hasard de Krzysztof Kieslowski.

Le dernier métro de François Truffaut.

L'auberge du dragon du génial King Hu.

Le jour se lève de Marcel Carné.

Sayat Nova de Sergei Parajanov.

Leolo de Jean-Claude Lauzon.

La vie de château de Jean-Paul Rappeneau.

La taverne de la Jamaïque du grand Alfred Hitchcock.

Les violons du bal de Michel Drach.

Les montagnes bleues d'Eldar Shengelaia.

Horizons perdus de Frank Capra.

La chienne de Jean Renoir.

Tokyo Olympiades de Kon Ichikawa.

A noter que cette sélection copieuse et fort intéressante sera complétée par deux documentaires, Life itself de Steve James (un documentaire sur le grand critique Roger Ebert) et le très attendu (par nous) The Go-Go boys : The inside story of Cannon Films de Hilla Medalia et qui, comme son nom l'indique, revient sur la légendaire compagnie de Menahem Golan et Yoram Globus (qui seront d'ailleurs présents pour l'occasion).

Bref, nos amis cannois ne vont pas beaucoup dormir avec toutes ces belles choses à voir.

 


 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire