Nicolas Cage dit tout sur 10 ans de "navets infâmes"

Simon Riaux | 29 avril 2014
Simon Riaux | 29 avril 2014

La nouvelle pourrait sembler anodine, mais elle est d'importance : Nicolas Cage vient officiellement de renier plus d'une décennie de travail dans les colonnes du Monde. Pour qui a suivi attentivement la carrière du comédien à l'affiche de Joe de David Gordon Green, ces déclarations ont tout d'une petite bombe. En effet, Cage avait non seulement semblé "assumer" sa participation à des films très discutables au cours des quinze dernières années, mais avait régulièrement revendiqué un attachement sincère aux série B auxquelles il prenait part.

 

Les propos de Nicolas Cage recueilli par Le Monde sont sans appel : il qualifie la plupart de ses derniers films de « navets infâmes » et se montre sans pitié avec Ghost Rider. « Une merde encore, qui avait le mérite de dire quelque chose de moi, avant que je traverse, plus tard, ma propre filmographie en fantôme ». Le comédien ne souhaiterait plus être « un guignol qui hante le cinéma d'action », mais qu'il se rassure, de notre côté nous n'étions pas passé à côté des performances qu'il a offert dans The Weather man, Bad Lieutenant ou encore Kick-Ass. Ces déclarations sont d'autant plus étonnantes qu'elles viennent contredire plusieurs interviews que Nicolas Cage a donné ces derniers mois, y compris dans les médias français. L'acteur souhaite-t-il provoquer un tournant dans sa carrière, ou donner des gages à une critique récemment plus encline à commenter ses coupes de cheveux que ses performances ? Réponse dans les salles le 30 avril avec Joe, de David Gordon Green.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire