Noé de Darren Aronofsky interdit chez les islamistes

Simon Riaux | 7 mars 2014
Simon Riaux | 7 mars 2014

La sortie de Noé de Darren Aronofsky s'annonce décidément mouvementée. Après des rumeurs de remontage intempestif, les premières attaques des fondamentalistes chrétiens, ce sont désormais les défenseurs du rigorisme islamique qui montent au créneau. Noé devrait être totalement interdit au Quatar, au Bahrheïn, dans les Émirats Arabes Unis, en Jordanie et au Koweit, quant à l'Égypte, elle devrait suivre la même voie de la censure, suite aux recommandations de l'institut sunnite Al-Azhar.

 

 

Les islamistes ne s'attaquent pas au film pour les même raisons que les chrétiens et se moquent bien que le réalisateur de Requiem for dream s'en prenne à la mythologie biblique. Leur colère vient de la représentation à l'écran de Noé, personnage principal du film. Ayant le statut de messager d'Allah, il est strictement interdit de le représenter en terre d'Islam, à fortiori à travers les traits d'un gros australien poilu (Russell Crowe).

Avec tout ça, il nous tarde de voir ce film, qui a le bon goût d'agacer tout ce que l'univers contient d'extrémistes. Vivement le 9 avril prochain.

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire