Le "selfie" des Oscars est en fait un coup de pub

Christophe Foltzer | 6 mars 2014
Christophe Foltzer | 6 mars 2014

On a tous vu la photo prise à partir d'un smartphone par Bradley Cooper lors de la Cérémonie des Oscars. Le "selfie" a fait le tour du monde, beaucoup ont loué la bonne humeur communicative de ces stars hollywoodiennes, unies pour la déconne, surtout en le comparant à l'autre "selfie" du week-end, celui de Kev Adams aux César. Et beaucoup de s'extasier devant la capacité des américains de nous envoyer du rêve spontanément, affichant ainsi une complicité qu'on aimerait voir chez nous, même avec un téléphone portable. La mise en place d'une comparaison entre les deux clichés abondament relayée sur Facebook et Twitter laissant penser que là-bas, quoi qu'il arrive, c'est mieux. Sauf que voilà, l'image en question est un coup publicitaire savamment préparé par Samsung.

C'est le Wall Street Journal qui a sorti l'info en expliquant que Samsung, partenaire de la soirée depuis 2009, avait allongé 20 millions de dollars pour créer l'évènement. La chaîne ABC, diffuseur de la cérémonie, a donc distribué plusieurs smartphones Galaxy Note 3 pour que de nombreux "selfie" soient réalisés durant la soirée. Une petite pièce, la Green Room, a même été aménagée en coulisse pour que les stars puissent se prendre en photo avant d'être publié sur Twitter. Le contrat de sponsoring prévoyait que le téléphone apparaisse aussi sur le red carpet. Un smartphone a été remis spécialement à Ellen DeGeneres car elle avait suggéré un "selfie" pendant la cérémonie. Selon diverses sources, les représentants de la marque auraient entraîné la présentatrice à l'utilisation du téléphone pendant les répétitions. 

Le deal prévoyant que la marque soit visible en direct, elle n'aurait pu rêver meilleurs ambassadeurs. Au-delà de la maestria de l'opération, qui a connu des retours phénoménaux et un effet viral ultra-bénéfique pour les futures ventes du produit, on reste néanmoins songeur face à cette méthode. S'il n'y a rien de choquant au demeurant, après tout le placement de produits n'est pas une nouveauté et en soi ne constitue rien d'offensant, on s'inquiète quand même de la proportion que cela a pris, jouant sur des mécaniques psychologiques bien particulières dont chaque internaute s'est fait l'ambassadeur sans en avoir conscience. Car, il faut bien l'avouer, la diffusion d'un message publicitaire passe toujours mieux lorsque c'est le client potentiel qui le relaie. 

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire