MK2 abandonne la production de films

Christophe Foltzer | 24 février 2014
Christophe Foltzer | 24 février 2014

Marin Karmitz a annoncé que le groupe MK2, dont il est le fondateur, mettait un terme à son activité de producteur dans une interview publiée sur Lefigaro.fr

Lors de cet entretien, le décideur s'est dit "coupé d'une certaine réalité française et internationale."  Pour autant, le groupe prévoit de continuer l'exploitation de ses salles et de se diversifier dans l'événementiel, fer de lance de la nouvelle politique de la société depuis que Karmitz-père a passé la main à ses deux enfants, Nathanael et Elisha. 

Evidemment, MK2 n'abandonne pas totalement l'idée de produire, ce qui devrait revenir lorsque les temps seront meilleurs.

On pourrait verser une larme et s'alarmer de la situation d'un cinéma français en totale déréliction, comme cet entretien le sous-entend. Car Marin Karmitz, comme à son habitude, n'y va pas avec le dos de la cuillère, dénonçant un cinéma d'auteur "de plus en plus replié sur lui-meme et sur des problématiques de petits bourgeois", un système qui avantage probablement "des réalisateurs exigeants mais coupés des réalités économiques et des spectateurs" et des metteurs en scène qui "deviennent dépendants des financements publics, ce qui n'est pas bon".

On pourrait également se rappeler que derrière chaque réalisateur se trouve un producteur et qu'il est un peu facile de se défausser de la sorte. Surtout quand on est dans le circuit depuis 40 ans et qu'on a donc logiquement une part de responsabilité dans ce qu'il est devenu.

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire