Un peu de scandale pour George Clooney

Simon Riaux | 16 février 2014
Simon Riaux | 16 février 2014

En tournée dans toute l'Europe pour promouvoir Monuments men, qu'il réalise et interprète aux côtés de Matt Damon et Jean DujardinGeorge Clooney joue de la polémique et du scandale. Rien de très étonnant dans l'absolu pour un comédien aux multiples engagements politiques, rompu à un mélange de communication classieuse et provocatrice. Ainsi George Clooney a-t-il, dans la continuité du message délivré par Monuments men, soutenu la restitution des œuvres de patrimoine national à leur pays d'origine. Une démarche logique et respectable, si elle n'était pas entaché d'une attitude pusillanime.

Lors de l'avant-première française, George Clooney a ainsi soufflé quelques braises de scandale sur le tapis rouge, expliquant au micro d'Itélé que la Grande-Bretagne serait bien inspirée de restituer à la Grèce les statues « démembrées » du Parthénon. La star a illustré son raisonnement en arguant que les citoyens français seraient horrifiés à l'idée de voir La Joconde découpées en morceaux et réparties dans divers musées internationaux.

Quelques jours plus tard à Milan, George Clooney est revenu sur la polémique... en attaquant la France, qui serait d'après lui bien inspirée de retourner La Joconde à l'Italie. Une attaque que ce bon George s'était bien gardé de proférer depuis Paris, ou il se focalisa sur un sympathique tressage de lauriers à l'attention de Jean Dujardin. On saluera la malice du comédien, en lui souhaitant que ces petites piques aident Monuments Men à s'emparer du box-office avec plus d'ardeur qu'aux États-Unis...

 

 


Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire