Festival de Clermont-Ferrand 2014 : Le Palmarès

Nicolas Thys | 10 février 2014
Nicolas Thys | 10 février 2014

L'édition 2014 du festival de Clermont-Ferrand se termine, le palmarès arrive et la première chose qu'on peut constater c'est que le court-métrage se porte toujours aussi bien dans la capitale auvergnate. Les salles ne désemplissent pas, l'ambiance est au beau fixe malgré les conditions météo et si le soutien des professionnels est fort, celui du public démérite moins encore. Clermont est la preuve qu'on peut initier et intéresser un public toujours plus nombreux aux formes courtes et que celles-ci pourraient aisément rencontrer une audience si on leur laissait une chance en salles.

On regrettera simplement la désaffection du cinéma d'animation dans la catégorie Internationale avec seulement 5 films pour 70 présentés alors qu'ils représentent plus de la moitié de la sélection "Labo", plus difficile d'accès et moins vue par le grand public. De la même manière, si on trouve des prix pour le meilleur film d'animation dans les catégories "nationale" et "internationale", il n'en existe pas pour le "Labo". On se demande aussi si ces prix ne servent pas à se débarrasser d'une forme quelque peu indésirable car sur les 22 (?!?!?!) nationaux, 14 (?!) internationaux et 3 (...) "labo", seul trois films animés semblent avoir trouvé grâce aux yeux des jurés dont deux dans la catégorie qui leur était par avance destinée.

 

Souvenons-nous du "scandale" Almaric, dont on fête la première décennie en 2014, quand l'acteur, membre du jury national, avait refusé de décerner un Grand prix car les courts manquaient, selon lui, d'inventivité formelle. Faut-il voir dans ces 22 prix et mentions, un tel amour du vote qu'on multiplie prix et jury ? (il est bon de faire des heureux) Ou une amélioration si forte de la qualité générale qu'en quelques années tous est devenu merveilleux dans le meilleur des mondes possibles ? (difficile de départager quand tout est bon) Ou peut-on encore être perplexe face à cette débauche de prix ? (on joue la carte de la diplomatie)

Mais bon, comme toujours l'ensemble reste subjectif donc mieux vaut simplement citer les primés que les commenter ou on aura du mal à s'en sortir. Reste qu'on peine à comprendre l'organisation quant aux types de films montrés, à leur importance dans les différentes sélections et dans le palmarès. En résumé, mieux valait cette année être dans les salles et voir les films que dans les jury à délibérer...

 

Compétition Nationale :

Grand prix : La Lampe au beurre de yak de Hu Wei

 

 

Prix spécial du jury : Molii de Carine May, Mourad Boudaoud, Yassine Qnia, Hakim Zouhani

Prix du public : Inupiluk de Sébastien Betbeder

Prix SACEM : Scars of Cambodia d'Alexandre Liebert

Prix d'interprétation à Adel Benchérit pour La Fugue et Nina Mélo pour Vos Violences

Prix Meilleure 1ère Œuvre de Fiction : T'étais où quand Michael Jackson est mort ? de Jean-Baptiste Pouilloux

Prix du Meilleur Film d'Animation francophone : Lettres de femmes d'Augusto Zanovello

Prix Canal + : Trucs de gosse d'Emilie Noblet

Prix de l'ACSE : Todo se puede d'Elias Belkedar

Prix de la Presse Télérama : La Fugue de Jean-Bernard Marlin

Prix Procirep du Producteur : Envie de tempête productions, Frédéric Dubreuil

Mentions spéciales du jury : 6 films...

Mentions du jury Télérama : 2 films...

Prix étudiant : Peine perdue d'Arthur Harari

Prix de la meilleure photographie : Scars of Cambodia d'Alexandre Liebert

 

Compétition internationale :

Grand Prix : Pride de Pavel Vesnakov

PRIDE | ЧЕСТ - Teaser from Pavel G. Vesnakov on Vimeo.

 

 

Prix Spécial du Jury : Juke-Box d'Ilan Klipper

Prix du Public : Meu amigo Nietzsche de Fáuston da Silva

Prix du Meilleur Film d'Animation : Junk Head 1 de Takahide Hori

Prix des Médiathèques (CVS) : Ud, spring over, ind de Thomas Daneskov

Prix Canal + : Sequence de Carles Torrens

Prix du Rire Fernand Raynaud : Meu amigo Nietzsche de Fáuston da Silva

Mention du Jury : 4 films...

Coup de Coeur CANAL+ family : Mia de Wouter Bongaerts

Nomination "European Film Awards" : Pride de Pavel Vesnakov

Prix Etudiant de la Jeunesse : Ojcze Masz de Kacper Lisowski

 

Compétition "Labo"

Grand prix : Noah de Patrick Cederberg et Walter Woodman

Prix du jury : Montaña en sombra de Lois Patiño

Prix du public : Noah de Patrick Cederberg et Walter Woodman

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire