Vous allez manger du Zach Braff, merci Sundance !

Simon Riaux | 21 janvier 2014
Simon Riaux | 21 janvier 2014

On avait plus beaucoup de nouvelles de Zach Braff (l'auteur) au cinéma depuis Gardent State et pas beaucoup de nouvelles tout court depuis la fin de sa série Scrubs, qui n'eut jamais l'opportunité de connaître une diffusion décente sous nos latitudes. Pour tout dire, on était même un peu inquiet du futur du monsieur après que le financement de son nouveau film, Wish I was here, ait soulevé quelques piquantes polémiques sur le net, rapport à l'usage de la plateforme de financement participative Kickstarter, grâce à laquelle Zach Braff avait pu lever quelques trois millions de dollars.

Polémique vite envolée depuis la présentation au festival de Sundance le 18 janvier dernier de Wish I was here, qui aura non seulement valu à son auteur une standing ovation, mais également des accords de distribution avec Focus Features pour une valeur de 2,5 millions de dollars. Standing ovation, patine indé et pépètes, soit un programme passablement similaire à celui de Gardent State, qui avait installé Zach Braff auprès du grand public. Orientation qui est toujours d'actualité puisque son nouveau métrage traitera encore une fois de questions existentielles, de drame et de comédie, en suivant les pas d'un comédien proche de la quarantaine et en pleine galère familiale aussi bien que financière.

Vous l'aurez compris, tout cela sent la buzz indé savamment orchestré et le petit film sympa monté aux nues, comme Sundance sait si bien le faire. On espère que le possible succès de la chose donnera à Zach Braff l'opportunité et l'envie de se frotter à d'autres univers et récits.

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire