Gérard Depardieu : après DSK, la retraite ?

Simon Riaux | 6 janvier 2014
Simon Riaux | 6 janvier 2014

Gérard Depardieu, monument national exporté à l'insu de notre plein gré, en a un peu marre de la comédie. À en juger par des toiles de maîtres telles Les Invincibles ou Miserere on s'en doutait un peu, mais la nouvelle ne nous réjouit pas, c'est le moins que l'on puisse dire. Dans une interview au JDD, l'interprète, au cœur de polémiques fiscales et politiques durant ces derniers mois, est revenu sur l'état présent de sa carrière.

Si Gérard Depardieu sera prochainement aux côtés d'Anouk Aimée, sur les planches du théâtre Antoine, même le contact avec le public ne semble plus à même de lui procurer ce grand frisson, centre névralgique du métier de comédien. « Le théâtre m'a fait comprendre qu'il ne fallait pas imiter mais plutôt chercher la musicalité et l'intelligence de la langue. A partir de là, j'ai adoré être sur les planches. Mais aujourd'hui, cela m'ennuie. Voilà pourquoi je ne joue Love Letters que sept jours. Être comédien, ce n'est plus mon truc. »

L'artiste est également revenu sur l'un de ses prochains films, qui sera au centre de l'attention dans les prochains mois : Welcome to New York, d'Abel Ferrara, une expérience consacrée à DSK, qu'il décrit comme passionnante. « Car le film va au-delà du fait divers pour dire à quel point la chair est triste aujourd'hui, la façon dont les réseaux sociaux lavent tout sentiment amoureux. Le film montre la saleté, y compris à travers les corps. Rien de beau ne sort de là. » Voilà qui ne fait que redoubler notre impatience de retrouver notre Gégé national, qui n'en est pas à une annonce fracassante faite, sa possible retraite ayant déjà maintes fois excité les tabloïds.

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire