Martin Scorsese fuck à tout va dans Le Loup de Wall street

Simon Riaux | 3 janvier 2014
Simon Riaux | 3 janvier 2014

Depuis que le décompte est tombé, la nouvelle fait le tour du web, le gros nanar boursoufflé chef d'œuvre transgressif de Martin Scorsese, Le Loup de Wall Street, a battu le record du nombre de Fuck prononcés dans un film de fiction. Le record était précédemment détenu depuis 1999 par Spike Lee grâce à Summer of Sam. Il convient toutefois de préciser que Martin Scorsese jouissait d'un certain avantage pour parvenir à placer les quelques 506 Fuck de son film, puisque celui-ci dure tout de même la bagatelle de 179 minutes. On n'ose pas imaginer les chiffres stratosphériques que pourrait atteindre la d'ores et déjà mythique version longue de quatre heures.

Mais la véritable nouvelle que cache ce record, c'est l'intronisation de Martin Scorsese comme empereur galactique du Fuck, puisqu'il est l'auteur de pas moins de trois films figurant au top 20 de l'usage frénétique de cette locution. En effet, on dénombrait pas moins de 422 Fuck dans Casino, contre 300 dans Les Affranchis. D'où une question philosophique fondamentale : l'inflation budgétaire qui frappe Hollywood est-elle corrélée au cours du Fuck ?

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire