Révélations sur le spin off de Breaking Bad

Simon Riaux | 3 janvier 2014
Simon Riaux | 3 janvier 2014

Vince Gilligan s'est imposé en quelques mois comme l'un des showrunners les plus respectés de la télévision américaine, puisqu'il aura su conclure une des séries les plus suivies du moment (Breaking Bad) avec une maestria qui fit le bonheur des spectateurs. Les mésaventures stupéfiantes de Walter White (Bryan Cranston) ont fasciné le public pendant cinq denses saisons, mais tout n'est pas terminé, puisque Breaking bad s'offrira prochainement un retour détourné, via la naissance de Better call Saul, spin-off consacré au personnage de Saul, avocat spécialisé dans la régularisation d'activités criminelles et personnage emblématique de la série. Alors que le futur show est en pleine production, Gilligan a donné à nos confrères d'Entertainment Weekly quelques infos sur le futur du programme.

 

 

Comme on pouvait s'en douter, Vince compte faire revenir quelques personnages dans cette série qui sera essentiellement une préquelle. « Mike est le personnage qui me vient à l'esprit. Ce serait vraiment marrant. » S'il ne ferme aucune porte, Gilligan précise néanmoins que la reconnaissance acquise par les comédiens grâce à Breaking bad pourrait les rendre moins disponibles. Une autre question soulevée est celle de la temporalité, car si Better caul Saul s'inscrit logiquement avant Breaking bad, l'idée d'assister à des arcs narratifs parallèle titille forcément l'esprit des fans. « Nous pensons que, dans sa très grande majorité, ce show sera une préquelle, mais ce qu'il y a de formidable avec la chronologie fracturée que nous avons employé sur Breaking Bad pendant plusieurs années, c'est que le public ne sera pas désarçonné si nous commençons à jouer avec le temps. Aussi il est très possible que nous le faisions, que nous vous montrions le passé et peut-être le futur. »

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire