Un réalisateur canadien inquiet de "l'anglicisation" du Québec

Maryne Baillon | 16 août 2013
Maryne Baillon | 16 août 2013

À l'occasion de la 37ème édition du festival des films du monde de Montréal, le documentaire La langue à terre sera présenté le 29 août prochain. Réalisé par Jean-Pierre Roy avec l'aide de Michel Breton, le sujet au coeur de ce documentaire est l'anglicisation de Montréal et du Québec. Par voie de communiqué, les deux réalisateurs se disent inquiets par la « bilinguisation accélérée » du paysage visuel et sonore de leur ville et de leur région. Avec la participation de plusieurs artistes québécois ainsi que des anglophones de souche, ils se sont donc interrogés sur les causes historiques et politiques de ce « glissement » linguistique avec la question prédominante : « Comment en sommes-nous arrivés là après plus de 35 ans d'une loi 101 qui devait faire du français la langue commune du Québec? »

L'équipe du documentaire dit vouloir « casser la paix linguistique » qui prévaut au Québec depuis le référendum perdu de 1995. La langue à terre s'intéresse également au cas de la France, en interrogeant entre autres Bernard Pivot et Jean-Pierre Raffarin, et en questionnant l'impact de l'anglais sur la société française. Un documentaire qui promet d'être très intéressant et qui fait déjà beaucoup parler de lui outre-atlantique notamment au sein des mouvements "pro-Loi 101" très attachés à la préservation de la langue française.

 


Source : Lapresse.ca 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire