[Cannes 2013] Marché du film : Paul Walker face à l'ouragan Katrina

Laurent Pécha | 17 mai 2013
Laurent Pécha | 17 mai 2013

Tous les jours, la team EL arpente les salles du marché du film, en quête de ces fameuses pépites cinématographiques qui font du bien à la rétine. En ce jour 2, on a pu découvrir pas moins de 12 films. Et l'un des meilleurs, si ce n'est le, c'est sûremement Hours.

 

Pourquoi l'avoir choisi : Paul Walker dans un registre dramatique assez rare pour lui. Une vraie curiosité. Et aussi la présence de la bombe latina, Genesis Rodriguez.

Ça raconte quoi : Dans un hôpital de La Nouvelle-Orléans, un père fait tout son possible pour préserver la vie de son bébé mise en péril par le passage de l'ouragan Katrina.

Verdict : Après le récent et efficace Véhicule 19 (toujours inédit) où il passait la quasi intégralité du film dans une voiture, Paul Walker se frotte à un nouveau film concept fort. Cette fois-ci, il est quasiment seul à l’écran durant tout le récit, avec son bébé qu’il tente de maintenir en vie alors que Dame nature lui joue les pires tours. Une charge émotionnelle palpable que le comédien amplifie constamment grâce à une intensité de tous les instants. Pas de doute, l’acteur sait jouer et on en vient à regretter qu’il n’est pas l’occasion de le montrer plus souvent. Pour son premier film, le scénariste du remake de Freddy et de The Thing (dures les références), étonne en réussissant à maintenir l’intérêt de ce huis clos singulier grâce à une relance du suspense graduée. Et surtout, il n’oublie jamais qu’au-delà de la performance narrative, il y a un drame bouleversant qui se joue. La preuve avec ce déchirant plan final que l’on garde longtemps en mémoire après être sorti de la salle.

% de chance de le voir en salle : 60%  

% de chance de le voir en vidéo : 100%

 

Découvrez la bande-annonce de  Hours

 
 
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Vous aimerez aussi

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire