Première critique du Lincoln de Steven Spielberg

Perrine Quennesson | 24 septembre 2012
Perrine Quennesson | 24 septembre 2012

Même s'il n'aime pas ça, Steven Spielberg a dû se soumettre au test screening. C'est ce moment où les films passent devant un certain nombre de gens (professionnels et non-professionnels) afin que ceux-ci donnent leur avis. Cela peut mener à remonter entièrement un film voire à en annuler la sortie. Devant une audience provenant exclusivement du New Jersey (pourquoi, ça on en sait rien mais c'est un fait), Lincoln a été projeté et si, parfois, on entend que les critiques cinématographiques sont méchants et acerbes, le public n'a pas, non plus, sa langue dans sa poche.

«  Les performances de Daniel Day-Lewis, Tommy Lee Jones et Hal Holbrook sont géniales. En revanche, Sally Field est une erreur de casting et Joseph Gordon-Levitt n'est pas mal mais n'apporte rien à l'histoire ». Et la personne continue, un cran au-dessus : « Mon vrai problème avec le film est qu'il est ennuyeux. Comme Lincoln se concentre sur le vote du 13ème amendement qui met fin à l'esclavage et à la guerre civile, on aurait pu penser que Spielberg allait faire un long-métrage plus excitant, captivant. Comme le film se déroule la plupart du temps dans de sombres, petites pièces enfumées avec Lincoln qui ne parle qu'à une ou deux personnes, mon esprit s'est mis à vagabonder. Je me sentais enfermé. S'il avait montré les horreurs de l'esclavage et de la guerre civile, cela aurait équilibré le tout. En fait, ils ont un peu trop concentré le film sur l'aspect politique ».   

Tu as compris Spielby ? Plus de sang et moins de blabla, merci.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire