The Master : Une bonne comédie selon Joaquin Phoenix

Perrine Quennesson | 17 septembre 2012
Perrine Quennesson | 17 septembre 2012

Gentiment attendu comme le Messie, le nouveau film de Paul Thomas Anderson bénéficie déjà d'un très bon buzz. Il a fait forte impression à Venise où il a remporté 3 prix : le Lion d'argent et un double prix d'interprétation pour Philip Seymour Hoffman et Joaquin Phoenix. Une consécration pour ce dernier qui avait disparu des écrans pendant presque 4 ans pour cause de I'm still here.

Et c'est une révélation étonnante que Joaquin a faite récemment au Time Magazine alors qu'il racontait son premier visionnage de The Master : « J'ai ri tout le long » 

 

Euh... quoi ?  The Master raconte l'histoire de Freddie Quell, un vétéran de la seconde guerre mondiale qui trouve du réconfort dans une religion appelée The Cause dirigée par un « gourou » charismatique interprété par Hoffman. Pas de quoi pouffer. Mais Phoenix explique : « J'ai vu une version brute, sans musique. J'ai pensé que c'était une comédie. Si, si! J'ai ri tout du long. J'étais assis avec Paul et je lui ai dit: ‘C'est hilarant ‘ ». Mais il y aurait une raison à cela (qui n'implique même pas la santé mentale de ce bon Joaquin) : « J'ai cet horrible sens de l'humour où je pense que ce qui rend mal à l'aise est drôle, en partie parce que je me suis souvent senti gêné, et c'est une façon de s'en moquer et de s'en libérer ».

Conclusion : The Master ne boxe pas dans la même catégorie que Mary à tout prix et Joaquin Phoenix a le sens de l'humour (du moins une sorte de).

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire