Joaquin Phoenix regrette l’effet de I’m Still Here

Perrine Quennesson | 10 septembre 2012
Perrine Quennesson | 10 septembre 2012

Il y a quatre ans, on se demandait quelle mouche avait piqué l'excellent Joaquin Phoenix. Très populaire pour ses rôles dans Gladiator ou Signes, l'acteur avait soudainement disparu des écrans radar, s'était laissé pousser les cheveux et la barbe et disait vouloir faire carrière dans le rap. Incompréhension générale. Depuis, nous savons qu'il s'agissait d'une performance dans le cadre du film I'm Still Here de Casey Affleck. Mais cette mise en scène de sa vie n'a pas eu que de bons effets sur sa carrière, ce que semble regretter amèrement Phoenix comme il l'explique dans une interview récente au L.A Times : « Pendant quelques temps, les gens ne savaient pas si j'étais encore dans le « sketch ». J'allais aux réunions mais ils se demandaient si je n'étais pas en train de me moquer d'eux. Après I'm Still Here, la qualité des projets que l'on m'a proposé a franchement baissé. J'ai pensé ‘Waouh, je viens vraiment de me limiter. Je peux toujours trouver du boulot mais pas celui que j'ai envie de faire' ».

Mais heureusement, Paul Thomas Anderson voulait travailler avec lui depuis un moment et lui a donc proposé The Master : « C'était tellement excitant. C'était très amusant à faire. C'était horrible et génial à la fois. Et j'étais tellement nerveux à l'idée de retourner sur un vrai plateau de tournage. »

 

 

Joaquin Phoenix n'a pas à s'inquiéter pour sa performance : il vient d'obtenir à la Mostra de Venise, avec Philip Seymour Hoffman, le prix du meilleur acteur pour sa prestation dans le rôle de Freddie Quell, un ex-marin alcoolique et perturbé.

 

 
Et une séance de psy pour Joaquin Phoenix, juste ici
 
 
 
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire