Le mommy porn intéresse Bret Easton Ellis (et Cronenberg ?)

Simon Riaux | 12 juin 2012
Simon Riaux | 12 juin 2012

Sur Twitter, les followers de Bret Easton Ellis ont un temps cru à une plaisanterie quand l'auteur de American Psycho et Glamorama a annoncé vouloir s'investir pleinement dans l'adaptation de Fifty Shade of grey le Mommy porn qui enflamme actuellement les lectrices outre-Atlantique et aiguise l'appétit d'Universal. Mais non, le romancier entend bien superviser l'écriture du script, et aurait déjà en tête des pistes de casting, et rêve de pouvoir embaucher un certain réalisateur.

Depuis que son attaché de presse a fait voler en éclat les rumeurs annonçant qu'Angelina Jolie pourrait réaliser l'adaptation de ce récit d'une romance marquée par la domination, le bondage et le sado-masochisme, les rumeurs vont bon train, et Ellis ne s'est pas fait prier pour faire monter la sauce.

L'artiste a ainsi rencontré les exécutifs du studio il y a quelques jours et serait en bonne voie pour effectivement se retrouver en charge de la rédaction d'un scénario, s'il ne bénéficie pas de prérogatives quant au recrutement de l'équipe technique, il n'en a pas moins fait savoir quels étaient ses souhaits. L'écrivain adorerait donc que David Cronenberg se charge de mettre en scène cette histoire sulfureuse, et ne manque pas d'idées pour nous proposer un casting idéal. Il évoque ainsi Alexander Skarsgard, Scarlett Johansson, Kristen Stewart, Alex Pettyfer ou encore Ryan Gosling.

Pour la petite histoire, Fifty shade of grey était à l'origine une fan fiction inspirée de Twilight, pimentée d'une forte dose de sexualité, si le texte fut vivement critiqué par les fans hardcores, il attira l'attention de nombre de lecteurs, ce qui poussa son auteur, Erika Leonard, à retravailler l'ensemble, et remplacer Edward et Bella par une jeune étudiante vierge et un sémillant milliardaire. Ce dernier propose à l'ingénue de devenir son esclave sexuelle contre une forte somme d'argent, et l'innocente de découvrir les joies de la saillie sauvage en milieu tempéré. Étrangement, la maman de Twilight, Stephanie Meyer, n'apprécierait que très modérément de voir sa saga mormone ainsi détournée...

 


 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire