Ray Bradbury est mort

Simon Riaux | 7 juin 2012
Simon Riaux | 7 juin 2012
Ce n'est pas seulement un monument de la littérature qui vient de nous quitter, mais également un des grands compagnons de route du Septième Art. Ray Bradbury est décédé mardi 7 juin à l'âge de 91 ans, son œuvre était riche de quelques 300 nouvelles, une trentaine de romans, plusieurs pièces et poèmes, ainsi que des scénarios pour le cinéma et la télévision. Il est révélé au grand public durant les années 50 par ses Chroniques Martiennes, où figure déjà l'une de ses obsessions, l'interdiction du livre, qui sera au centre d'un de ses chefs d'œuvres, Farenheit 451, qu'adaptera Truffaut.

L'artiste se considéra toujours comme auteur de littérature fantastique, plus que de science-fiction ou d'anticipation, comme le révèle ses très nombreuses nouvelles, où le surnaturel et la paranoïa s'affrontent presque toujours. Ce descendant de Mary Bradbury, l'une des femmes accusées de sorcellerie durant le fameux procès de Salem, eut comme premier contact avec la littérature fantastique Le Magicien D'Oz et les écrits d'Edgar Poe, qui lui furent lus en famille.

Il fut l'un des rares écrivains dits de genre à se voir reconnu comme auteur à part entière et à figurer au panthéon de la littérature américaine et dont les écrits sont désormais considérés comme des classiques.

Il collabora notamment au Moby Dick de John Huston (1956), et fut l'un des principaux responsables de la réussite de La Quatrième dimension. On se souviendra également de lui pour la clairvoyance avec laquelle il sut entrevoir certains aspects de l'époque qui se dessinait alors, anticipant l'avènement de la télévision, la surveillance généralisée, ou certains artefacts technologiques tels que le baladeur électronique.

 

 

 

 

 


Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire