Fin du monde végétale pour Wright et Pegg

Simon Riaux | 29 mai 2012
Simon Riaux | 29 mai 2012
Edgar Wright et Simon Pegg font de nouveau équipe pour mettre en boîte The World's End. Une nouvelle que nous vous avions déjà commenté quelques fois, au fur et à mesure des diverses révélations distillées par le duo. Il semblerait donc que cette aventure, que l'on suppose aussi azimutée que les précédentes (Shaun of the dead, Hot Fuzz), mette en scène de bons copains décidé à effectuer comme au bon vieux temps une glorieuse tournée des bars, laquelle culminera avec un repaire de perdition des plus délectable, le World's End. Manque de pot, c'est justement à ce moment là que le monde, le vrai, se verra menacé d'une fin cataclysmique. Les petits gars d'Empire ont eu l'occasion de s'entretenir avec les deux complices quant au contenu de ce projet alléchant, dans une interview où l'on apprend notamment que le film devrait nous montrer «  un crawl à travers douze pubs, qui culminera avec le grand final, le Wordl's end » (un vrai marathon alcoolique donc).

Un film qui se veut plus mature que les précédents et, c'est Wright qui le dit, « traitera également du rapport aux endroits dans lesquels on a grandi, ainsi que les personnes avec lesquelles on a vieilli » heureusement « c'est aussi très bête. Je dirais que c'est plus sombre, personnel, et débile. » Le duo ajoute également qu'il s'agira de « science-fiction sociale », Ken Loach n'aurait-il qu'à bien se tenir ? Que voilà une perspective intéressante, à laquelle s'ajoute le conseil des auteurs, pour ceux qui voudraient en découvrir un peu plus de se pencher sur les travaux de John Christopher et John Wyndman, respectivement auteurs de The Tripods et The Day of the Triffids. Faut-il en déduire que nous aurons droit à une invasion alien, voire une invasion alien végétale ? Décidément, même Prometheus a du souci à se faire.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire