Macho Cannes, les réactions

Simon Riaux | 21 mai 2012
Simon Riaux | 21 mai 2012
Nous vous faisions part il y a quelques jours de quelques humbles pistes de réflexion suite à l'attaque du collectif La Barbe contre le supposé machisme du Festival de Cannes, bien connu pour être un haut lieu du patriarcat rampant. Non contentes d'avoir fait passer en moins de temps qu'il n'en faut pour raser un glabre Bérénice Béjo pour un(e) suppôt(e) de l'ordre établi, quand elle n'était qu'une victime en Bref, ces friponnes auront réussi le tour de force de faire réagir une bonne partie du festival à leur propos.

Jessica Chastain : « Je pense qu'un film doit être jugé sur ce qu'il est et non pas sur le sexe de la personne qui l'a réalisé. »

Andrea Arnold : « Je n'aimerais pas que l'un de mes films soit sélectionné tout simplement parce que je suis une femme, comme pour me faire l'aumône. C'est vraiment dommage parce qu'il est clair que les femmes représentent la moitié de la population, et qu'elles ont quelque chose à dire. »

The Times : « Un nombre conséquent de gens ont regardé le maladroit Après la Bataille et se sont demandé, n'y avait-il aucun film réalisé par une femme meilleur que celui-ci ? »

Le conseil d'administration de Cannes a réaffirmé sa confiance en Thierry Frémaux, et rappelé que le sexe des artistes n'entrait pas en ligne de compte lors de leur sélection.

En revanche, on est extrêmement surpris que les membres du collectif La Barbe n'aient pas un petit mot pour Alice Winocour, qui venait présenter hier sur la Croisette une excellent premier film, Augustine, consacré à la condition féminine et aux rapport homme/femme. Troublant.

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire