Cannes Classics, programmation monumentale

Simon Riaux | 26 avril 2012
Simon Riaux | 26 avril 2012

On vous en parlait il y a quelques jours, une version restaurée et augmentée d'Il Était une fois en Amérique sera bel et bien présentée sur la Croisette. Toutefois, il ne faudra pas compter sur 40 minutes supplémentaires, mais bien 25, ce qui suffira à notre bonheur, d'autant plus que le producteur Arnon Milchan, Robert De Niro, Elizabeth McGovern et Jennifer Connelly feront le déplacement spécialement pour cette glorieuse occasion.

 


 

Et ce n'est pas fini ! Roman Polanski sera également de la partie pour présenter le désormais classique Tess, et nous dira (peut-être) quelques mots de la biographie que lui consacrera Laurent Bouzereau. Pour notre plus grand bonheur, il sera accompagné de la trop discrète Nastassja Kinski.

Hitchcock sera de son côté à l'honneur dans le cadre  du projet « Rescue the Hitchcock 9 » lancé par les Archives nationales du British Film Institute (Londres) pour sauver 9 films muets d’Alfred Hitchcock, The Ring (Le Masque du cuir) (1927, 109min) sera projeté en avant-première mondiale et en ciné-concert joué par le musicien Stephen Horne.

Sera aussi projeté, pour marquer le 50ème anniversaire du tournage et de sa sortie, Lawrence d'Arabie de David Lean pour lequel Sony-Columbia a effectué une nouvelle restauration du film en format 4K.

On pourra aussi découvrir Keisuke Kinoshita qui est un cinéaste japonais né en 1912 et mort en 1998 ayant fait une grande partie de sa carrière pour les studios de la Shochiku (producteurs entre autres de Naruse ou de Ozu). Il sera célébré par la direction actuelle de la Shochiku avec la projection de La ballade de Narayama (1958, 98min).

Enfin, il faudra vous faire une raison, notre rédac chef aura bien du mal à parler d'autre chose que de requins, puisque le sublime et terrifiant Jaws connaîtra également les honneurs d'une projection en version restaurée.

Comme chaque année, le patrimoine aura donc la part belle sur la Croisette, qui n'en déplaise aux pisse-froid, ne cède pas aux paillettes. Espérons simplement que ces alléchantes projo aient lieu durant la montée des marches d'Edouard et Bella...

 

 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire