Festival Anifest : de l'animation au coeur de la République Tchèque.

Nicolas Thys | 26 avril 2012
Nicolas Thys | 26 avril 2012

Pour les amateurs de cinéma d'animation, les deux rendez-vous incontournables seront le festival d'Annecy début juin, et celui de Zabreg, cette année consacré aux courts-métrages animés, qui le précède de peu. Pourtant, loin de ces deux là, plusieurs autres festivals intéressants font leur petit bonhomme de chemin un peu partout en Europe. Parmi eux, Anifest qui tient l'affiche depuis maintenant 11 ans, en plein cœur de la République tchèque, à 90 km de Prague dans la petite ville de Teplice. Preuve encore que, dans l'un des hauts lieu du cinéma en Europe, animé ou non, ce qui se fait de mieux est souvent en dehors de la capitale puisque l'autre événement majeur, le festival de Karlovy Vary, est lui aussi situé bien au-delà de la capitale.

 

 

Pour l'occasion, le festival nous a invité et nous vous en proposons un petit tour très détaillé. Si cette nouvelle édition commence officiellement aujourd'hui, elle a début pour nous une journée plus tôt avec la possibilité d'assister à une très belle masterclass de Michel Ocelot, qui sera présent au festival pour une exposition consacrée à son dernier film Les Contes de la nuit, organisée par la FAMU à Prague. Et en une semaine, le programme s'annonce aussi vaste qu'alléchant avec de nombreuses avant-premières, un programme officiel, plusieurs expositions et des programmes spéciaux très nombreux qui n'ont rien à envier aux autres festivals.


La compétition officielle récompensera une sélection expérimentale, des films étudiants, musicaux, faits pour la télévision et publicitaires ainsi que les longs ou courts métrages. Parmi cette sélection passionnante, on notera la présence de Dead but not buried de Phil Mulloy, la suite de Goodbye Mister Christie sorti en début d'année sur nos écrans et qui nous avait énormément enthousiasmé. On retrouvera également de nombreux films qui parcourent les festivals consacré à l'animation comme Crulic de Anca Damiam pour les longs. Et pour les courts des films signés Bill Plympton, Summer Bummer, Wendy Tilby et Amanda Forbis, Wild life, ou Patrick Doyon, Dimanche, tous deux nominés aux oscars cette année. Mais également les derniers films en date de Barry Purves, Plume, Georges Schwizgebel, Romance, Piotr Dumala, Dr Character presents II, Paul Driessen, Oedipus, Koji Yamamura, Les Cordes de Muybridge, ou Theodore Ushev, Rossignol en décembre.

 

 

Outre cette sélection, Anifest fera la part belle au cinéma de marionnettes. En effet, cette année on célèbrera le centième anniversaire de la naissance l'un des piliers du cinéma d'animation mondial : Jiří Trnka, le plus important des animateurs de marionnettes tchèques, également illustrateur, créateur de décors et sculpteur, malheureusement décédé en 1969 à tout juste 57 ans. Le festival en proposera donc un tour d'horizon avec une sélection de ses films projetés au cours de la semaine et une exposition qui lui sera consacrée. Si la plupart des tchèques ont pu grandir avec ses films, la notoriété de Trnka n'est guère aujourd'hui en France plus qu'un nom et quelques films disponibles sur youtube (mais jusque quand ?) puisque, suite à des problèmes de droits, aucun de ses films n'est visible en DVD en Europe, ni les courts ni les longs.

Et pourtant son œuvre est vaste et impressionnante. A une époque où nul sauf Disney n'osait sortir de longs métrages, sauf exception, la Tchécoslovaquie n'était pas à la traine et Trnka, en pionnier, en a réalisé 7 en 20 ans, sans oublier ses 18 courts métrages et autres travaux parallèles. Il a également lancé quelqu'un comme Bretislav Pojar qui deviendra à sa suite l'un des grands cinéastes d'animation tchèque. A une époque où le régime communiste sévissait en Tchécoslovaquie, Trnka puisait son inspiration là où il le souhaitait sans vraiment se préoccuper de la censure comme en témoigne son chef d'œuvre La Main réalisé en 1965, l'un des grands films politico-poétiques de son époque. Il a aussi bien adapté des contes tchèques dans Les Vieilles légendes tchèques ou Andersen avec Son Rossignol et l'empereur que des classiques de la littérature britannique, Shakespeare et Le Songe d'une nuit d'été, ou tchèque, Jaroslav Hašek et son Brave soldat Chvéik.

 

On ne compte plus les prix qu'a reçu ce grand homme au cours de sa carrière ni les hommages qui lui ont été rendu par des gens comme Jean Cocteau ou Pablo Neruda. Il est également l'une des influences de Jean-Pierre Jeunet qui avait coécrit un livre sur lui au début des années 1980. On y reviendra.


Aux côtés de Trnka, un hommage sera rendu à Kihachiro Kawamoto & Nobuhiro Aihara, comme ça avait été le cas à Paris au Forum des images voici quelques semaines. Et le critique Paul Wells proposera une sélection de films de marionnettes britanniques entre 1908 et 2001 dans laquelle on trouvera des noms comme Les frères Quay, Len Lye, Suzie Templeton ou Nick Park. Chaque membre d'un des jurys aura également une sélection de films qu'ils ont réalisé et parmi ces membres on compte Barry Purves, Špela Čadež, Will Vinton ou Igor Kovalyov.


Parmi les autres programmes importants on notera une rétrospective autour du cinéma d'animation estonien qui est certainement aujourd'hui l'un des plus riches et variés d'Europe, un hommage à Zdeněk Miler, décédé en novembre dernier et plus connu chez nous pour avoir porté à l'écran les aventures de la petite taupe. De même, plusieurs workshop ou masterclass seront organisés avec la présence de Barry Purves ou Pedro Serrazina, ainsi que des conférences autour du film de marionnettes, du studio polonais SE-MA-FOR, de l'animation syrienne... et diverses expositions.


En somme, peu de temps pour profiter de cet endroit idyllique perdu entre montagnes et forêts, où le beau temps règne en maître contrairement à Paris et peu de temps pour dormir afin d'en voir un maximum ! Et surtout, un programme particulièrement relevé et qui tient la tête haute aux autres manifestations consacrées à l'animation.

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire