Conférence de presse de Prometheus

Simon Riaux | 11 avril 2012
Simon Riaux | 11 avril 2012

La conférence de presse de Ridley Scott et de la team Prometheus vient tout juste de s'achever, et nous vous en proposons les morceaux du roi. Sans surprise, l'exercice avait un goût de promotion bien huilée, au sein duquel se sont glissées quelques informations ou confirmations essentielles. Nous connaissons désormais la durée du film, qui sera de 1h59 sans le générique. La question de savoir s'il s'agira ou non d'un director's cut connut une réponse ambiguë quoiqu'intéressante, Ridley Scott expliquant que en l'état, tous ses films dans leur version salle pouvaient quasiment prétendre au statut de director's cut, les modifications ultérieures n'étant généralement apportées que pour proposer au spectateur une nouvelle expérience, une relecture d'une œuvre à laquelle ils sont attachés. Le metteur en scène a définitivement confirmé que seules les huit minutes finales de l'aventure seraient véritablement connectées à Alien, Le Huitième Passager.


Quand on demanda à l'artiste d'où venait son attirance pour les rôles de femmes fortes, il expliqua avec malice que sa mère était probablement à l'origine de son intérêt pour ce type de personnages, tant pour son impressionnant gabarit que pour les tannées qu'elles infligea aux frères Scott (Ridley et Tony hein). La raison qui l'a enfin poussé à se mettre à Prometheus fut un goût pour la compétition et un sentiment d'urgence. Le réalisateur concéda trouver beaucoup de qualité aux films de la saga Alien, mais être très désireux de se mesurer aux suites créées par ses confrères. Il expliqua sa sidération devant leur non-exploitation du background, du space jockey et des mystères du premier film, et son envie de se pencher sur la question, avant qu'un autre ne le fasse.

Enfin, plus anecdotique, mais amusant, l'artiste fit un lapsus formidable, en vantant les qualités et possibilités offertes par la nouvelle et performante technologie du... DVD. En revanche, tout semble indiquer que du côté de la 3D, le film nous réserve moult réussites et effets saisissants. Space-suit up !


Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire