La Planque se rebiffe contre Luc Besson

Simon Riaux | 21 février 2012
Simon Riaux | 21 février 2012
Après avoir découvert La Planque il y a quelques mois, nous avions eu le sentiment de nous être fait délicatement fait enfiler à coup de fusil à pompe dans le fondement. Une impression partagée aujourd'hui par la société de production Alakis, qui accuse Luc Besson et son entreprise Europacorp de ne pas leur avoir versé 2,5 millions d'Euro, correspondant à des minimum garantis relatifs à l'exploitation internationale du film, ses entrées salles en France et ventes vidéo.

Une coquette somme, qui s'ajoute selon les plaignants à la mauvaise volonté promotionnelle de Christophe Lambert (pas Tarzan, l'ex-gros bras idéologique de la Sarkozie triomphante) et Emmanuelle Mignon, à la tête du studio. Alakis se retrouve donc dans une situation particulièrement délicate, désormais incapable d'honorer ses engagements financiers.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire