Nick Nolte pense que la 3D rend fou

Simon Riaux | 18 janvier 2012
Simon Riaux | 18 janvier 2012
Alors que les spectateurs du monde entier se ruent encore sur les projections 3D (quand on ne leur impose pas), les innocents ignorent mettre ainsi leur santé en jeu. Heureusement un homme veille, et ne se laissera museler par aucun lobby ou industriel peu scrupuleux. Ce justicier de la cinéphilie outragée, c'est Nick Nolte, et il compte bien protéger vos petits neurones d'un viol tridimensionnel, comme il l'a révélé à nos confrères de WENN.

« En réalité, la 3D déconnecte le globe oculaire et le cristallin du cerveau, donc, tout le système cesse de fonctionner. On est en train de découvrir que cela entraîne des épisodes psychotiques. C'est comme si le cerveau lui-même générait un agent hallucinogène de 3D. Mais quand un objet est proche, le cristallin ne s'adapte pas. Si un objet est éloigné, il ne réagit pas non plus car vous regardez une surface bidimensionnelle. On va découvrir que six heures de télévision 3D cause des réactions psychotiques. L'Australie fait des recherches dans ce sens. C'est tout ce que je peux vous dire. »

 

 


 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire