Accident industriel pour le cinéma français

Simon Riaux | 19 décembre 2011
Simon Riaux | 19 décembre 2011
Les sociétés de post-production appartenant à la société Quinta sont sur le point de fermer leurs portes, sous le coup d'une liquidation judiciaire depuis la semaine dernière. La fédération des Industries du Cinéma (la FICAM) a procédé depuis à un inventaire des films dont tout ou partie des éléments sont encore en possession de Quinta. Ces longs-métrages sont au nombre de 36, une douzaine dont la sortie est à quelques semaines de nous et 24 dont le tournage vient seulement de s'achever. La situation actuelle pourrait amener à la perte des dits éléments, et donc générer un cataclysme sans précédent dans l'industrie cinématographique française.

La Ficam estime donc devoir faire face, pour la première fois dans l'histoire du cinéma « au sauvetage d'œuvres dont la dématérialisation rend infiniment complexe leur localisation physique et leur identification numérique. » Les films menacés par cette situation inédite (pour les plus connus) sont les suivants : La Vérité si je mens ! 3 de Thomas Gilou, Star des Années 80, Renoir de Gilles Bourdos, Les Infidèles de Jean Dujardin et Gilles Lellouche, Populaire de Régis Roinsard, Holly Motors de Leos Carax, Les Seigneurs d'Olivier Dahan, Mains Armées de Pierre Jolivet, Thérèse D de Claude Miller, Astérix au service de sa Majesté de Laurent Tirard.

D'après Thierry De Segonzac, ce sont aujourd'hui quelques 300 millions d'Euro qui risquent d'être perdus par les différents producteurs concernés par la situation, lesquels se prépareraient d'ores et déjà à ne pas récupérer leurs biens dans leur totalité. Des éléments éparpillés parmis 800 tetraoctets de données, que les différentes sociétés de Quinta n'auraient pas géré dans la plus grande organisation ces derniers mois. Si ce matériel informatique est saisi avant que tout le travail nécessaire soit effectué, cela pourrait mener à leur perte définitive.

 

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire