Révélations sur le remake d'EVil Dead !

Simon Riaux | 12 décembre 2011
Simon Riaux | 12 décembre 2011
C'est le site Moviehole qui vient de gratifier la toile d'une avalanche de révélations et de SPOILERS sur le prochain remake d'Evil Dead, écrit par Diablo Cody et réalisé par Fede Alvarez, en lieu et place de Sam Raimi. Attention, si vous désirez conserver surprise et sidération, il est bien évidemment conseillé de détourner vos yeux vierges de cette page profane. Si vous ne savez pas lire, le texte est sans danger, toutefois, vous n'avez rien à faire là.

L'histoire de ce remake d'une pépite culte des années 80 a pour héros un groupe de jeunes gens, avec à leur tête Mia et David, faux jumeaux en deuil de leur mère. Mia est une toxicomane bien décidée à retrouver la voie de la sobriété, c'est pourquoi son frère et ses joyeux copains ont décidé de l'emmener à la campagne, à proximité d'une cabane, histoire d'avoir droit à un sevrage champêtre et pittoresque. Hélas, une tempête va s'abattre sur cette charmante bande de copains d'amitié, qui n'auront d'autre choix que de se réfugier dans la bicoque, ou les attend le mystérieux Livre des Morts. David, qui nourrit une passion pour l'occultisme (j'extrapole, mais il doit bien y avoir une raison pour qu'ils transcrive ce foutu bouquin), traduit donc la chose. Et là pas de bol, des nuées de démons vont s'abattre sur les innocents jeunes gens.

La première à remarquer l'arrivée de créatures paranormales est bien sûr Mia, mais son état pousse ses amis à ne pas lui faire confiance, refusant de quitter le funeste cabanon. Quand les jeunes gens réaliseront que leur amie amatrice des paradis artificiels avait vu juste en prédisant l'arrivée de créatures infernales, il sera bien sûr trop tard, pis encore, notre héroïne sera devenue une passerelle pour les entités avides d'âmes fraîches.

On se gardera de vous livrer plus avant le détail des scènes énumérées dans l'article, sachez juste que la particularité de cette relecture d'Evil Dead est, semble-t-il, d'évacuer totalement l'humour et le côté slapstick déjanté de l'original. Une orientation qui étonne, tant le délire de Bruce Campbell paraît indissociable de la franchise, inscrit dans son ADN, mais qui a au moins le mérite de ne pas chercher à dupliquer son aîné.

 

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire