Very bad trip 2, ou le scandale de la biographie volée

Simon Riaux | 18 octobre 2011
Simon Riaux | 18 octobre 2011
D'après le Hollywood reporter, Warner Bros a de très gros soucis à se faire... en effet, Michael Alan Rubin n'est pas content. Ce sympathique citoyen américain est scénariste à ses heures perdues, et touriste à l'existence bien remplie. Car quand ce bon Alan a découvert le synopsis de Very Bad trip 2 puis visionné le film, notre ami a frisé l'arrêt cardiaque. Selon lui, le film pille sans vergogne un scénario dont il serait l'auteur, et qui aurait la particularité d'être largement autobiographique.

En effet, Rubin a connu quelques mésaventures asiatiques... En 2007, il se rend en Thaïlande à l'occasion de sa lune de miel avec son épouse, prénommée Tamayo. Ce voyage, pourtant entrepris sous le signe du bonheur, de l'amour vrai, de la luxure et autres joyeusetés, a rapidement tourné court. La situation aurait empiré et dégénéré lorsque la charmante mariée aurait découvert qu'en plus de profiter abondamment des petits plus touristiques de la Thaïlande, son époux ne roulait pas exactement sur l'or. Le couple se serait déchiré jusqu'à ce que Rubin rencontre un producteur de Bollywood, désireux de l'employer comme acteur, ce qui le décida à rédiger un scénario inspiré de ses aventures.

L'impayable Michael Alan Rubin poursuit donc Warner Bros pour « non-respect du copyright, appropriation de son droit à l'image et diffamation. » Car ce qui dérange visiblement le plus le plaignant, c'est que lorsque le personnage de Ed Helm (qui serait l'alter ego de Rubin) trompe sa femme avec un prostitué transsexuel, il est sous l'influence de drogue. Et Rubin, les drogues, il trouve ça pas cool.

 

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire