Numérique à la Cinémathèque

Nicolas Thys | 12 octobre 2011
Nicolas Thys | 12 octobre 2011
Les 13 et 14 octobre, la Cinémathèque française se prépare à un événement qui s'annonce important. Outre la présentation en soirée de versions restaurées de Taxi Driver de Martin Scorsese en 4K et de L'Homme qui en savait trop d'Alfred Hitchcock en 35mm avec son dimensionnel, il s'y tiendra un colloque sur le numérique et l'avenir des cinémathèques qui pourrait faire date d'autant que c'est l'un des premiers d'aussi grande envergure. Le nom des deux partenaires peut déjà donner une idée : Les laboratoires Eclair et Kodak, deux entreprises qui ont dû remodeler toute leur stratégie afin de passer le cap de l'argentique qui semblerait voué à une fin prochaine.

 

 

Comme l'annonce le site internet de la Cinémathèque : « Algorithme versus argentique : la corporation doit désormais assimiler un autre langage, celui de l'informatique et de l'électronique. On ne parlera bientôt plus de métrages, mais de téraoctets. Jamais, depuis l'avènement du Parlant, le cinéma (technique, art, industrie, économie) n'a subi une transformation aussi radicale.

Que vont devenir les cinémathèques dans ce paysage bouleversé ? Comment vont-elles poursuivre leurs missions fondatrices : collecter, conserver, restaurer, montrer ? Toutes les archives seront-elles capables de suivre la course à l'équipement ? Quel avenir pour la technique et l'art cinématographiques ? »


Deux jours pour répondre à ces questions en réfléchissant en profondeur aux mutations que le numérique va apporter. Et cinéphile comme spectateur moins averti sont au centre de ces débats qui visent à la préservation des films tels qu'on les a connus et à la poursuite et la découverte d'une nouvelle forme cinématographique.

 

 

Cinéastes, techniciens, producteurs, conservateurs, historiens interviendront sur quatre thèmes de recherches principaux, dont deux tables rondes :

- La révolution numérique aujourd'hui et demain.
- Filmer en numérique : écrire sur du sable ?
- La restauration et la numérisation des collections.
- Quel avenir pour les cinémathèques ?

On notera notamment des interventions de Kevin Bronlow, important historien et conservateur britannique dont on ne saura que trop conseiller l'entretien qu'il a pu donner ici. Ou encore Jean-Pierre Beauviala, inventeur de la caméra du même nom. Sont attendus également des personnalités comme Caroline Champetier, chef opératrice et présidente de l'AFC, le réalisateur et ancien critique Olivier Assayas ou le patron de Gaumont, Nicolas Seydoux.


Retrouvez le programme détaillé en cliquant ici.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire