Clive Owen est espagnol

Simon Riaux | 21 septembre 2011
Simon Riaux | 21 septembre 2011

Clive Owen est espagnol

Mince, le méchant journaliste a levé le voile sur le twist de Intruders. A sa décharge, il faut n'avoir aucun film pour ne pas le deviner et puis si cela en permet d'en dégouter plus d'un de voir le film du réal archi surestimé de Intacto et 28 semaines plus tard. Car, Intruders, c'est du mega lourd dans le n'importe quoi bien torché techniquement. Ah ça pour proposer de la belle photo, des effets sonores appuyés et un cadre soignée, le père Juan Carlos Fresnadillo est bien là. Pour nous raconter une histoire où cauchemar flirtant avec le fantastique et mystérieux boogeyman se mélangent à deux endroits différents (Espagne et Angleterre) pour effrayer de jeunes enfants, y a en revanche plus personne tant ceci est fait avec une lourdeur démoniaque. Armé du twist le plus débile vu sur un écran de ciné depuis des siècles, Intruders démontre surtout que Clive Owen et Carice Van Houten ont les pires agents du monde. (0,5/5)

 

 


 

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire