Spider-man n'est pas Céline Dion

Simon Riaux | 15 juin 2011
Simon Riaux | 15 juin 2011
Vous connaissez les Molières ? Mais si, il s'agit de la cérémonie annuelle qui récompense le théâtre français, dure une demie-douzaines d'heures et se démène pour faire coexister théâtre subventionné et privé. Même pour ceux qui fréquentent assidûment les planches, visionner la chose dans son intégralité tient souvent de la gageure.

Peut-être devrions-nous nous inspirer un peu des Tony awards, récompenses américaines qui n'hésitent pas à désacraliser le théâtre pour en parler. Cette année c'est The Book of Mormon, une satire acide la communauté éponyme qui a été honoré de nombreuses nominations et récompenses. Mais comme nos voisins d'outre-Atlantique n'oublient jamais de caser un peu d'humour dans ce genre d'évènements, Spider-man s'est invité sur scène, et a permis à tout le monde de comprendre l'un des gros problèmes de la comédie musicale qui lui est actuellement consacré...

 

 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire