Cannes 2011 : Compte-rendu jour 10, on tient notre palme...

Stéphane Argentin | 21 mai 2011
Stéphane Argentin | 21 mai 2011

De la chiantitude ! Cette avant-dernière journée du Festival de Cannes 2011 avait pourtant débuté en douceur avec This must be the place, road movie gentillet porté par un Sean Penn très maquillé et un brun simplet. Puis est survenu la nouvelle grosse claque dans la gueule du jour avec The Murderer, thriller coréen « (h)achement bien » (Copyright Simon Riaux) qui débute assez calmement avant de passer à la vitesse supérieure et de nous offrir une deuxième heure de fou furieux.

Ensuite, il faut le savoir, tout bon festivalier cannois redoute les derniers jours. De ceux qui peuvent provoquer la mort cérébrale. Il y a deux ans par exemple c'était aussi le vendredi avec Enter the void et Visage de Tsai Ming-liang. Cette année c'était donc la projection de nouveau film de Nuri Bilge Ceylan, Il était une fois en Anatolie, que l'on pourrait résumer ainsi : du Derrick sous Diazépam. C'est dire ! Au cours de la projo, beaucoup ont dû ingurgiter des substances similaires pour tenir les 2h37 du film. Pour la sortie en salles, nous suggérons à Mr Ceylan une version raccourcie pour un court-métrage, cela suffira amplement... 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire