Alec Baldwin lance une violente torpille de vérité

Simon Riaux | 14 mars 2011
Simon Riaux | 14 mars 2011
Alec Baldwin, entre ses récentes incursions en politique et sa participation à Rock of Ages, a visiblement été touché et secoué par les récentes tribulations de Charlie Sheen. Il lui adresse un texte paru dans le Huffington Post, où il n'est question ni d'indignation de façade ou de sensationnalisme. Il tente, si c'est encore possible, de rappeler l'acteur à la raison, et lui faire comprendre qu'il pourrait bien devenir le dindon de la farce qu'il mène pour le moment avec une démesure inédite.

« Tu ne peux pas gagner. Vraiment. Tu ne peux pas. Quand les exécutifs des studios et des grands groupes arrivent à un poste très élevé, on leur donne un manuel. Le manuel s'intitule « Comment gérer les acteurs. » Et l'un des grands principes inscrits dans cet ouvrage est qu'il n'est aucun acteur qui soit supérieur au show, quand celui-ci a du succès. Et de ce point de vue, ils ont souvent raison. Sans compter que l'acteur qui torture leurs égos malades est un drogué, amateur de porn-star, polémiste du web quasi-Joycéen, voilà pourquoi ils veulent vraiment te virer.

Soit, ça n'a vraiment pris de l'ampleur que quand tu les as insultés. Et ta plainte pourrait avoir de sérieuses bases. Mais tu sais ce que tu devrais faire ? Fais une sieste. Prends une douche. Appelle Chuck. Va chez Letterman, excuse-toi... et supplie qu'on te rende ton boulot (...).

Ressaisis-toi Charlie. Reviens à la télé, il n'est pas trop tard. On est en Amérique. Tu veux vraiment rendre dingues Chuck, la Warner et CBS ? Demande le pardon de l'Amérique. Ils te le donneront. Ensuite revient. Tu es une grande star de la télévision. »

 

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire