Comment madame Lucas sauva Star Wars

Simon Riaux | 8 mars 2011
Simon Riaux | 8 mars 2011
Marcia Lucas n'est pas une des plus illustres personnalités gravitant autour de la saga Star Wars, pourtant la saga de George Lucas lui doit peut-être son succès. Pourtant, elle est l'unique membre de la famille Lucas à avoir reçu un Oscar pour La Guerre des Étoiles, au titre de monteuse (elle occupera le même poste sur le retour du jedi). Son divorce mouvementé est probablement la raison qui lui aura valu d'être écartée de l'histoire officielle du skywalker ranch, préfigurant le révisionnisme numérique de Lucas à l'oeuvre aujourd'hui.Pourtant, elle transforma, et sauva au moins trois passages de Star Wars, ainsi que la conclusion des aventuriers de l'Arche perdue.

 

Obi-Wan Kenobi :

Le personnage ne devait pas mourir, et du coup alourdissait le troisième acte du film. En lieu et place du sage, George faisait mourir C3PO, sans que cela ne le satisfasse. C'est Marcia qui trouva cet équilibre, ainsi que la nécessité de faire disparaître le mentor. À la clef, une des séquences les plus fortes et marquantes de Star Wars, l'entrée du film dans la mythologie.

 

Un discret baiser :

Tout le monde connaît par coeur ce baiser discret mais immanquable de la Princesse Leïa à Luke, pendant leur évasion, juste avant de s'élancer au-dessus d'un gouffre malgré le feu nourri des stormtroopers. Ce détail essentiel et qui fit frissonner des millions de spectateurs, c'est Mark Hamill qui a révélé que Marcia en était à l'origine, précisant que : « son influence était telle que si elle voulait imposer quelque chose, elle l'obtenait toujours. »

 

 


 

 

Guerre de tranchées :

Le combat dans les tranchées de l'Étoile de la mort est aujourd'hui encore emblématique de la révolution cinématographique initiée par Lucas. Cet affrontement est un monument de tensions et d'émotions. Pourtant à l'origine, le rôle de Luke était beaucoup plus limité et passif, le jeune jedi n'était qu'un membre de l'escouade parmi d'autres, et le rythme de la bataille s'en ressentait. Marcia remonta le tout, mettant en garde George : « si le public n'applaudit pas quand Han Solo sauve Luke au dernier moment, le film ne marche pas. »

 

 

Les aventuriers de l'arche perdue :

A l'origine, après avoir remis au gouvernement l'arche d'alliance, Indy sortait du bâtiment gouvernemental seul. Marcia fit remarquer que sans Marion, cet épilogue perdait de son charme et semblait inutilement sombre. Finalement, Spielberg retourna la scène à San Francisco, montrant Indy et Marion repartant, bras dessus, bras dessous.

 

 


 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire