Catherine Hardwicke bave sur Twilight

Simon Riaux | 4 mars 2011
Simon Riaux | 4 mars 2011
Catherine Hardwicke (Thirteen, Les Seigneurs de Dogtown) dont le Chaperon Rouge se rapproche à grands pas, a révélé à Newsweek qu'elle ne regrettait pas de ne plus être attachée à la franchise Twilight, qu'elle avait initiée. La réalisatrice tient également à faire clairement comprendre qu'elle n'aurait pas été virée, mais se serait retirée d'elle-même devant la volonté du studio d'embrayer à toute vitesse sur une suite. « Je ne le regrette absolument pas, Dieu soit loué, la vérité, c'est que je préférais le premier tome. »

Mais c'est sur Robert Pattinson que Catherine y va le plus fort, visiblement pas inquiétée de voir des hordes de groupies hystériques la maudire sur 80 générations. « J'ai regardé quelques photos de lui, et sur le coup, je n'étais pas sûre... Il avait été viré de son précédent job, il était au chomage, endetté. » Elle explique que lors de la rencontre du comédien avec Kristen Stewart, cette dernière s'est sentie « connectée à lui instantanément. C'était cette électricité, le coup de foudre, peu importe comment on l'appelle. »

L'occasion pour la réalisatrice d'en remettre une couche, elle aurait été obligée de sermoner Pattinson. « Kristen a 17 ans. Elle n'est pas majeure. Reste concentré, mec, ou tu vas finir derrière les barreaux. Je lui ai fait jurer sur un tas de bibles. » Des déclarations un poil médisantes pour quelqu'un qui s'apprête à livrer ce qui s'annonce de plus en plus comme une resucée de Twilight.

 

 


 

 

 

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire